Dupont de Ligonnès : "Il n’y a pas eu de psychopathe de ce niveau en France depuis Jean-Claude Romand", affirme Christophe Hondelatte

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le journaliste d'Europe 1 Christophe Hondelatte était l'invité d'Europe 1 ce samedi matin et revient sur l'affaire Dupont de Ligonnès sur laquelle il a longuement travaillé. 
INTERVIEW

Mise à jour samedi 12 octobre à 13h : selon les informations d'Europe 1, l'homme arrêté vendredi soir n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, à en croire le test ADN fait par les Écossais

Un homme identifié à Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d'avoir tué toute sa famille en 2011, a été arrêté vendredi à l'aéroport de Glasgow. Le journaliste d’Europe 1, Christophe Hondelatte, qui anime l’émission de faits divers Hondelatte raconte et a longuement travaillé sur l'affaire, était l’invité d’Europe 1 ce samedi matin. 

"Ayons la patience d'attendre" les tests ADN

L'animateur a appelé à la prudence assurant que "l'histoire du crime était souvent l'histoire de conneries qu'on a raconté". "Ayons la patience d'attendre que l'ADN vienne nous confirmer qu'il s'agit bien de Xavier Dupont de Ligonnès", a-t-il ajouté. "Je pense qu'il n’y a pas eu de psychopathes de ce niveau en France depuis Jean-Claude Romand, capable de mettre en place un tel système". Jean-Claude Romand avait tué sa famille en 1993 après leur avoir menti pendant dix-huit ans sur ses activités, prétendant être médecin et chercheur. 

Jean-Claude Romand avait,lui, fait une tentative de suicide, ce qui ne semble pas être le cas de Xavier Dupont de Ligonnès s'il s'agit bien de lui. "Dans nos schémas occidentaux de gens éduqués et pleins de morale, si nous avions été amenés à commettre des crimes de cette nature-là, il nous paraît assez logique après - ayant constaté que nous étions un monstre - de nous suicider.  Mais ce n’est pas le schéma de pensée d’un psychopathe. Et, c’est cela qui est le plus saisissant et qui nous fait regarder cette affaire avec effroi". 

"Des crimes commis avec beaucoup de froideur"

D'après le journaliste, c'est notamment parce que le suspect prend la fuite que cette histoire fait autant parler. L'homme arrêté à l'aéroport de Glasgow, en Ecosse, avait d'ailleurs sur lui un faux passeport : "Cela m’est déjà arrivé de franchir une frontière avec un faux passeport parce que j’avais perdu le mien, j’ai pris le passeport d’un copain et je suis quand même passé. Aujourd'hui, les contrôles biométriques rendent cela plus difficile mais 90% du temps, ce sont encore des contrôles visuels. Ce n'est pas la chose la plus incroyable de cette histoire. Il y a des failles dans le système et il est assez facile de s’y glisser". 

Non, le plus incroyable dans cette histoire, pour Christophe Hondelatte, c'est tout simplement le schéma de pensée de cet homme : "Ce sont des crimes commis avec beaucoup de froideur, il les endort, il les tue à coups de carabines. Il fait même revenir le fils aîné, le lendemain de la mort des autres, pour l'exécuter lui aussi. Déjà, à ce moment-là, il n'est plus avec nous". Méthodique, Xavier Dupont de Ligonnès a ensuite envoyé une lettre à sa famille pour les prévenir que lui et sa famille allaient disparaître, parce qu'il était un agent de la CIA. "C'est la lettre de quelqu'un qui a mis en place un système pour disparaître après le meurtre, quelqu'un qui se considère comme le centre du monde, le centre de tout et qui n'a qu'une seule préoccupation : se sauver lui".

"Il a dû jouir du spectacle"

 

Le journaliste a d'ailleurs fait le parallèle avec Jean-Claude Romand car, comme lui, il décide de supprimer les témoins de sa vie ratée : "Il est l'incarnation du gendre idéal, c'est un aristocrate catholique, ils ont eu quatre enfants avec sa femme. Mais ça ne marche pas : il n'a pas d'argent, son entreprise ne fonctionne pas et il trompe sa femme. Sa femme était également probablement en train d'organiser une tromperie future car elle allait sur des blogs pour chercher un partenaire sexuel. La famille modèle qu'il avait mis en place était plantée. Il ne le supporte pas, il tue les témoins et ensuite il se sauve lui. C'est ce qui fait l'incroyable singularité des psychopathes". 

Pour le moment, l'homme arrêté en Ecosse a gardé le silence. "S'il s'agit bien de Xavier Dupont de Ligonnès, il doit jouir de ce qu'il se passe actuellement comme du fait que l'on parle de lui. Il a dû jouir du spectacle", a conclu Christophe Hondelatte.