INFORMATION EUROPE 1 - L'homme arrêté vendredi soir n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, à en croire les tests ADN

, modifié à
  • A
  • A
Xavier Dupont de Ligonnès est suspecté d'avoir tué toute sa famille dans maison à Nantes
Xavier Dupont de Ligonnès est suspecté d'avoir tué toute sa famille dans maison à Nantes © Capture Google Maps
Partagez sur :
L'homme arrêté vendredi à Glasgow n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, les tests ADN faits par les Écossais sont négatifs.

L'homme arrêté vendredi à l'aéroport de Glasgow, en Ecosse, n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, d'après une information du service police/justice d'Europe 1. Le démenti des policiers écossais est tombé : les tests ADN sont négatifs. Les premières informations communiquées par les policiers écossais laissaient entendre que l'homme arrêté pouvait être le fugitif recherché depuis huit ans par les autorités françaises, soupçonné d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants en 2011, à Nantes.

Énième fausse piste 

Ce test génétique était attendu par enquêteurs et magistrats français en charge de l’enquête pour confirmer les doutes. Car des doutes ont émergés dès cette nuit quant à l'identité de l'homme arrêté, notamment de la part du procureur de Nantes qui appelait à la prudence. Les perquisitions menées par la police au domicile de Guy Joao, identité sous laquelle voyageait l'homme arrêté à Glasgow, à Limay dans les Yvelines, ont également accentué ces doutes puisque les empreintes digitales relevées dans la maison de cet homme marié à une Écossaise ne correspondaient pas à celle de Xavier Dupont de Ligonnès. 

De nombreux témoignages recueillis à Limay, notamment celui de Jacques au micro d'Europe 1, affirmaient également que Guy Joao ne pouvait pas être le père de famille nantais. Finalement, le test ADN conduit par les Écossais vient de confirmer la méprise. Il s'agit finalement d'une énième fausse piste.