Charlie Hebdo republie les caricatures de Mahomet : "C'est génial", réagit Philippe Val

, modifié à
  • A
  • A
Philippe Val salue la décision de Charlie Hebdo. 1:45
Philippe Val salue la décision de Charlie Hebdo. © Europe 1
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, l'ancien patron de Charlie Hebdo Philippe Val a réagi à la republication par l'hebdomadaire satirique des caricatures de Mahomet. "C'est génial", se réjouit-il, saluant "l'instinct" de Riss. 
INTERVIEW

Symbolique, le geste fait d'ores et déjà beaucoup réagir. Mardi, à la veille de l'ouverture du procès de l'attentat qui a fait 12 morts en janvier 2015, Charlie Hebdo a republié les caricatures de Mahomet qui en avaient fait une cible des djihadistes. "C'est génial", se réjouit au micro d'Europe 1 l'ancien patron de l'hebdomadaire Philippe Val. 

Pourquoi republier aujourd'hui ces dessins ? Dans un texte publié dans le nouveau numéro de Charlie Hebdo, la rédaction s'explique. "On nous a souvent demandé depuis janvier 2015 de produire d'autres caricatures de Mahomet. Nous nous y sommes toujours refusés, non pas que cela soit interdit, la loi nous y autorise, mais parce qu'il fallait une bonne raison de le faire, une raison qui ait un sens et qui apporte quelque chose au débat (...) Reproduire cette semaine de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015 ces caricatures nous a alors semblé indispensable", écrit Riss, le directeur de l'hebdomadaire.

Mais dans son éditorial, Riss partage aussi un constat, amer. "Rare sont ceux qui, cinq ans après, osent s'opposer aux exigences toujours plus pressantes des religions en général, et de certaines en particulier". Et de conclure : "Un seul procès ne suffira pas pour écrire cette défaite collective, il restera l'histoire".

Riss a "un instinct journalistique formidable"

Au micro d'Europe 1, Philippe Val salue en tout cas le geste de la rédaction. "C'est une idée de Riss et ça ne m'étonne pas de lui car il a un instinct journalistique formidable", dit-il, approuvant totalement la nécessité de publier ces dessins. "Il faut relire le jugement de 2007 du tribunal, c'est à dire de la République, qui expliquait que publier ces caricatures ouvre un débat d’intérêt général", invite-t-il.

Découvez "Le Son de Vie", le nouveau podcast Europe 1 Studio sur la résilience, avec le témoignage de plusieurs victimes ou témoins de l'attentat de Charlie Hebdo.

>> Retrouvez-les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsGoogle podcastsSoundCloudDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

Les douze dessins, publiés initialement par le quotidien danois Jyllands-Posten le 30 septembre 2005, puis par Charlie Hebdo en 2006, montraient le prophète portant une bombe au lieu d'un turban, ou en personnage armé d'un couteau flanqué de deux femmes voilées de noir. Outre ces caricatures danoises, la une du prochain Charlie Hebdo, sous le titre "Tout ça pour ça", reprend également une caricature du prophète signée par son dessinateur Cabu, assassiné dans l'attentat du 7 janvier 2015.

Europe 1
Par Justin Morin, édité par Antoine Terrel