"Cette année, ça a bien commencé" : des points de collecte en ville pour recycler les sapins

, modifié à
  • A
  • A
collecte de sapins 1:38
Un point de collecte de sapins à Paris © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Alors que les sapins de Noël commencent à être défraîchis, de plus en plus de municipalités mettent en place des points de collecte dans les centres-villes pour permettre aux habitants de recycler leurs arbres, et sans trop se déplacer. Exemple à Bordeaux, où existent une quarantaine d'emplacements de ce type.

Son vert vif a viré au grisâtre, et ses épines ont perdu leur odeur. Il est peut-être temps de se débarrasser des sapins de Noël qui végètent encore dans un coin du salon. Mais attention à ne pas les jeter n’importe où. Dans deux nombreuses communes, à Bordeaux par exemple, des points de collecte ont été créés spécialement en vue du recyclage des arbres. 

On y trouve des tas impressionnants d’arbres coupés, débarrassées de leurs guirlandes, étoiles et autres boules de Noël. De grands rectangles délimités par des barrières, en plein centre-ville. "On vient d’amener le nôtre. C’est bien que la ville mette ça à disposition", s’enthousiasment Geoffroy et Pierre. "Ça nous a pris deux minutes", ajoutent ces commerçants, dont la boutique est située à quelques centaines de mètres.

Jusqu'au 3 février

 

En tout, une quarantaine d’emplacements de ce genre ont été mis à disposition des habitants de Bordeaux. Un service gratuit, qui leur évite de se déplacer jusqu’à une déchetterie et de parsemer leurs voitures d’épines perdues. "Par rapport aux autres années, ça a bien commencé", se réjouit Nicolas Blanco, qui dirige le centre la propreté de la ville. Une seule consigne est à respecter pour assurer le bon recyclage des arbres : "Il faut n’y mettre que du sapin naturel. Toutes les décorations, les emballages et la neige artificielles, sont à enlever d’abord", rappelle-t-il.  

 

A Bordeaux, la collecte se prolonge jusqu’au 3 février. L’an dernier, près de 10.000 sapins avaient été ainsi récupérée, puis transformés en paillage pour 90% d’entres eux. La municipalité rappelle que déposer son sapin sur le trottoir est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 150 euros.

Europe 1
Par Stéphane Place, édité par Laetitia Drevet