Canicule : 15 départements en vigilance rouge, étendue vers le Nord

, modifié à
  • A
  • A
Soleil Canicule Températures Chaleur Chaud Eté
La vigilance rouge concerne désormais l'ensemble de l'Île-de-France et les Hauts-de-France. © Karl-Josef Hildenbrand / dpa / AFP
Partagez sur :
Météo-France a étendu la vigilance rouge canicule à 15 départements, samedi après-midi. Les cinq départements des Hauts-de-France et la Seine-et-Marne sont désormais concernés par cette alerte, avec des températures qui vont dépasser les 40 degrés par endroits.

Quinze départements sont désormais placés en vigilance rouge canicule, qui a été étendue samedi à 6 nouveaux départements du nord du pays, soit l'ensemble des Hauts-de-France et la Seine-et-Marne, à cause d'une vague de chaleur appelée à durer au moins jusqu'à mardi, a annoncé Météo-France. "Toute l'Ile-de-France est en rouge avec la Seine-et-Marne", ainsi que "les cinq départements des Hauts-de-France" (Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais et Somme), a précisé à l'AFP Olivier Proust, prévisionniste chez Météo-France.

Canicule

Crédits : Météo-France

L'alerte rouge canicule, qui n'est utilisée que pour la troisième fois (dont deux à l'été 2019), concernait déjà depuis vendredi Paris et la petite couronne, l'Essonne, le Val d'Oise, les Yvelines, l'Eure et la Seine-Maritime, en raison "du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées", selon Météo-France.

L'Alsace en vigilance orange

En outre, les deux départements d'Alsace (Haut-Rhin et Bas-Rhin) ont été placés en vigilance orange, portant à 49 le nombre de départements classés dans cette catégorie. "Cette canicule sera tout particulièrement sévère en Normandie et dans les Hauts-de-France et moins sévère pour les régions plus au sud", a souligné Olivier Proust. 

Cet épisode caniculaire "caractérisé par des nuits très chaudes voire tropicales" s'annonce durable, "au moins jusqu'à mardi" , et "une dégradation orageuse marquée devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi", souligne Météo-France. "Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, derrière les canicules historiques de 2003 et 2006", selon la même source.