Canicule : 9 départements en alerte rouge, dont Paris, 53 en orange

, modifié à
  • A
  • A
Paris canicule
La canicule va sévir à Paris et en Île-de-France, de vendredi à dimanche. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Météo-France a placé neuf départements en alerte rouge canicule, dont Paris et l'Île-de-France. 53 départements sont en alerte orange canicule. Cette carte est valable au moins jusqu'à samedi après-midi, avec des températures qui s'annoncent également très élevées, dimanche. 

Pour la première fois de l'été, neuf départements ont été placés en alerte rouge canicule, vendredi après-midi, par Météo-France. L'alerte rouge canicule concerne Paris et la petite couronne, l'Essonne, le Val d'Oise, les Yvelines, l'Eure et la Seine-Maritime, en raison du "risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid", a précisé le bulletin de Météo-France. L'organisme a aussi placé 53 départements en vigilance orange. 

CaniculeCarte

D'après Météo-France, cet épisode de chaleur pourrait être "critique sur certains départements du fait du contexte sanitaire". À certains endroits, le mercure va flirter avec les 40 degrés, samedi, avant des températures encore plus élevées, dimanche.

À 15h30, alors que le mercure pouvait encore grimper, il faisait déjà plus de 35°C sur une grande partie du pays, fréquemment plus de 38°C du Sud-Ouest au val de Loire et même 40,2°C à Bretenoux, dans le Lot, et 40,4°C à Barbezieux, en Charente, a précisé Météo-France. Dans certaines villes comme Nancy, les parcs sont ouverts plus tard en soirée pour profiter d'un îlot de fraîcheur.

"Vigilance absolue" avec plusieurs conseils

Cette alerte rouge, qui n'est utilisée que pour la troisième fois (dont deux à l'été 2019), signifie que la "vigilance absolue" est de rigueur, avec des risques accrus chez les personnes à risque : personnes âgées, handicapées, atteintes de maladies chroniques ou de troubles mentaux. Il est conseillé, si possible, de boire de l'eau plusieurs fois par jour, d'éviter de rester au soleil en journée, de limiter ses activités physiques et sportives ou encore de se protéger la tête du soleil.

 

Le ministère de la Santé a donc ouvert sa plateforme téléphonique "canicule" (0800 06 66 66) pour répondre aux questions de la population, appelée à se protéger de cette chaleur qui peut être mortelle.

Les 53 départements en vigilance orange sont placés sur une large bande allant des Pyrénées à la frontière belge, en passant par le Centre du pays et inclus désormais le Grand-Est (excepté l'Alsace) et une partie de Rhône-Alpes. Les régions épargnées par cette canicule qui devrait durer au moins jusqu'à mardi prochain, bien plus longue que celle de la semaine dernière, sont principalement situées sur les littoraux atlantique et méditerranéen, ainsi que les Alpes. 

Cette situation exceptionnelle, rappellent les autorités sanitaires, ne dispense pas des gestes barrières et du port du masque, obligatoire dans de plus en plus d'espaces, pour lutter contre la propagation du Covid-19.