Arnaques sur l'étiquette : l'ONG Foodwatch dénonce les vertus non certifiées de plusieurs produits

  • A
  • A
Certains produits promettent des bénéfices sur la santé alors que ceux-ci ne sont pas approuvés.
Certains produits promettent des bénéfices sur la santé alors que ceux-ci ne sont pas approuvés. © MYCHELE DANIAU / AFP
Partagez sur :
L'association Foodwatch dénonce, dans un rapport publié jeudi, les "arnaques aux étiquettes" d'une vingtaine de produits alimentaires qui promettent des bénéfices sur la santé.

Une tisane qui aide à s'endormir, une margarine qui contribue à faire baisser le taux de cholestérol ou encore un smoothie qui donnerait un coup de fouet... Autant de slogans marketing qui fleurissent sur les produits alimentaires. L'association de défense des consommateurs Foodwatch dénonce jeudi dans un rapport les produits qui promettent des vertus pour la santé comme un effet detox, anti-cancer ou encore minceur, sans que celui-ci n'ait été prouvé. 

Ces allégations sont le plus souvent abusives car non reconnues par la Commission européenne. "Depuis 2012, la Commission européenne est censée valider (ou non) plus de 2.000 allégations santé" relative aux plantes utilisées dans les infusions, peut-on lire dans ce rapport. Des produits Eléphant, Lipton, La Tisanière, Tropicana, Innocent, Ricola, Fitness, Gerblé, ou encore Fruit d’Or sont concernés, soit une vingtaine.

Des mentions abusives voire illégales

Des marques promettent des effets qui en réalité n’apparaîtraient qu'après une grande consommation du produit. Foodwatch prend l'exemple d'une margarine dont il faudrait consommer quatre à six tartines quotidiennement pour bénéficier des effets sur le cholestérol. Or cela représente une grande quantité de matières grasses, ce qui n'est pas recommandé pour la santé cardio-vasculaire. D'autres produits encore comme les smoothies contiennent des nutriments intéressants comme des vitamines mais aussi beaucoup de sucre puisqu'ils sont à base de fruits.

Les noms industriels jouent aussi sur les noms donnés à leurs produits pour brouiller les pistes comme "Bonne nuit", "BB Detox" ou encore "Joie de vivre", c'est le cas de quatre thés et infusions épinglées par Foodwatch. Dernier travers dénoncé par l'association : l'utilisation illégale de mentions comme "anti-cancer". L'ONG pointe particulièrement le site biologiquement.com, une plateforme qui propose une quarantaine de produits qui promettent des vertus pour la santé. "Foodwatch a porté plainte le mois dernier afin que ces pratiques cessent au plus vite et que des sanctions soient prises", précise le rapport.