Arnaque à la fausse facture : le département du Nord escroqué de 800.000 euros

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Un cyberescroc a réussi à se faire payer une facture de 800.000 euros pour des travaux à Valenciennes, dans le Nord. Un audit va être lancé pour tenter d'expliquer comment cette fraude a été rendue possible.

C'est une escroquerie qui ne passe pas. Le département du Nord a été victime d'une arnaque à la fausse facture pour un montant de 800.000 euros, comme l'a révélé jeudi La Voix du Nord. Un audit, demandé par l'opposition, va être lancé, alors qu'une plainte vient d'être déposée.

Une facture envoyée par mail. Comment une telle somme a pu disparaître ? L'escroc s'est d'abord fait passer pour un agent du département afin de soutirer auprès d'une entreprise de BTP, NGE, des informations lui permettant d'établir une facture tout à fait conforme aux travaux effectués sur le contournement routier de Valenciennes. L'homme a ensuite envoyé cette facture par mail au service financier de la collectivité pour obtenir le virement de 800.000 euros. L'arnaque n'a été découverte que quand l'entreprise a réclamé sa vraie facture.

Des collectivités "déstabilisées". "Lorsqu'on parle de cyberattaques et que l'on voit des États qui sont déstabilisés, il est bien évident que les collectivités peuvent l'être de la même manière", constate amèrement Jean-René Lecerf, le président du département du Nord, dont le budget annuel est de 3,5 milliards d'euros. "On va faire en sorte de tirer les leçons de ce qui s'est passé", explique-t-il, avant d'évoquer l'audit et "une enquête à l'inspection générale des services du département, de façon à éviter que ce genre de situation ne se renouvelle".

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Une arnaque similaire dans l'Eure ? Peu de chance, en revanche, d'identifier les auteurs de cette arnaque qui se sont évaporés dès la révélation de l'affaire. Les élus d'opposition exigent quant à eux que les contribuables n'aient pas à payer la vraie facture, toujours due à l'entreprise. D'après nos informations, le département normand de l'Eure aurait été victime lui aussi du même type d'escroquerie, pour une somme équivalente.