Après une année 2020 à oublier, la saison de la pêche à la truite ouvre en France

  • A
  • A
La saison de la pêche à la truite ouvre ce samedi. 1:25
La saison de la pêche à la truite ouvre ce samedi. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
L'année dernière, la saison de la pêche à la truite s'était arrêtée deux jours après son lancement à cause du premier confinement. L'attente est donc grande du côté des pêcheurs, alors que s'ouvre ce samedi la nouvelle saison. Europe 1 l'a constaté en Seine-et-Marne, lors des derniers préparatifs.
REPORTAGE

Deux jours à peine après le début de la saison, le premier confinement, il y a un an, stoppait net la pêche à la truite en France. Autant dire que ce samedi, qui marque l’ouverture de la saison 2021, était très attendu par les pêcheurs de l'Hexagone, au nombre de 1,5 million. Europe 1 a assisté en fin de semaine aux derniers préparatifs le long du Loing et de l’Orvanne, en Seine-et-Marne.

"Les gens sont impatients"

Au bord de ces cours d'eau, on retrouve Philippe, un pêcheur. Mais il n’est pas là pour attraper de poissons, au contraire : son club est venu ajouter plusieurs centaines de truites dans les rivières du secteur. "Malheureusement, aujourd’hui, il n’y a plus assez de truites pour que les pêcheurs en prennent de la sauvage, donc on fait un appoint de poissons pour que les pêcheurs se régalent le jour de l’ouverture", explique Didier Pecherot, le président de l’association "La truite de Moret".

Cette opération s'appelle l’empoissonnement. Et selon Didier Pecherot, elle est nécessaire pour répondre à la forte demande des pêcheurs. Dans le secteur, ils sont une centaine à être attendus ce samedi. "Les gens sont impatients après l’hiver de prendre l’air. Et surtout, avec le Covid, c’est vraiment un jour de liberté !"

L'affluence prévue inquiète d'ailleurs Alain Millet, le garde-pêche. "On va demander [aux pêcheurs] de respecter les règles sanitaires, d’essayer de pas être les uns sur les autres comme les autres années. S’ils veulent continuer à pêcher, qu’ils laissent au moins une distance réglementaire entre chaque pêcheur", insiste-t-il.

Ce samedi d'ailleurs, Alain Millet n’aura pas le temps de pêcher. Il patrouillera toute la journée pour faire respecter l’obligation du port du masque le long des rivières.

Europe 1
Par Diane Berger, édité par Jonathan Grelier