Abus sexuels dans le patinage : le malaise d’un président de club qui avait remarqué le "comportement déplacé" de Gilles Beyer en 2018

  • A
  • A
Damien Boyer-Gibaud, président du club de patinage d'Angers, avait rencontré Gilles Beyer, l'ex-entraîneur de Sarah Abitbol. 1:33
Damien Boyer-Gibaud, président du club de patinage d'Angers, avait rencontré Gilles Beyer, l'ex-entraîneur de Sarah Abitbol. © AFP
Partagez sur :
Alors que la justice a annoncé l'ouverture d'une enquête pour viols et agressions sexuelles sur mineurs, la Fédération française des sports de glace, p^résidé par Didier Gailhaguet, est soupçonnée d'avoir couvert Gilles Beyer, l’entraîneur de Sarah Abitbol qui a révélé avoir été abusée par lui. Une omerta qu'avait constaté Damien Boyer-Gibaud, le président du club de patinage d'Angers.

Didier Gailhaguet organise sa défense : le président de la Fédération française des Sports de Glace (FFSG) donne une conférence de presse mercredi après-midi, et a annoncé dès mardi qu’il ne démissionnerai contrairement à ce que lui avait demandé la ministre des Sports. Mais le malaise grandit au sein de la fédération, soupçonnée d'avoir couvert l'ex-entraîneur de Sarah Abitbol Gilles Beyer, accusé de viols et d'agressions sexuelles. Damien Boyer-Gibaud, président d’Angers Danse et Sport de Glace depuis 2017, avait publié une lettre ouverte dès lundi soir pour exprimer son malaise quant à la crise qui touche son sport. Il témoigne sur Europe 1.

"Rapidement, tout s'étouffe"

"Cet homme-là était à côté de moi en train de parler à une jeune patineuse lors du pot de fin de soirée auquel on a convié tout le monde", raconte Damien Boyer-Gibaud qui, en 2018, un an après son arrivée au club, avait organisé la tournée de la FFSG, lors de laquelle il a rencontré Gilles Beyer. "Et moi-même, j'ai remarqué un regard et un comportement assez déplacé, et j'en ai parlé au staff - je ne sais même plus qui était là. On m'avait dit 'oh ben si tu savais...' Et rapidement tout s'étouffe", assure-t-il en dénonçant l'omerta autour du cas de l'entraîneur. 

Pour autant il estime qu'il n'aurait pas pu imaginer l'ampleur du problème : "Après, qu'est-ce que vous voulez, qu'un gars comme moi qui arrive à la présidence, aille dire, aille creuser... Je vous parle de ça, il n'y a eu que ça ce soir-là. Et ce qu'on découvre derrière c'est horrible".

Après les révélations de Sarah Abitbol, Damien Boyer-Gibaud réclame le départ de Didier Gailhaguet. Il assume avoir voté pour lui lors des dernières élections fédérales mais son bilan est mauvais, les dysfonctionnement nombreux. Il réclame donc un renouvellement à la FFSG.

Europe 1
Par Martin Lange, édité par Séverine Mermilliod