Symptômes, durée, remèdes : ce qu'il faut savoir sur la bronchite

, modifié à
  • A
  • A
La bronchite se distingue par une toux sèche, qui persiste plusieurs jours. 2:55
La bronchite se distingue par une toux sèche, qui persiste plusieurs jours. © AFP
Partagez sur :
La bronchite est une inflammation des bronches qui reste le plus souvent bénigne. Les principaux symptômes sont une fièvre modérée et une toux sèche, qui persiste souvent plusieurs jours. Dans certains cas rares, elle peut même dégénérer en pneumonie. 

Vous avez peut être déjà eu une bronchite. Cette maladie, qui reste le plus souvent bénigne, se caractérise par de la fièvre et de la toux pendant plusieurs jours. Mais elle peut, dans certains cas rares, dégénérer en pneumonie. Le docteur Jimmy Mohamed a expliqué cette maladie dans l'émission Sans Rendez-Vous sur Europe 1. 

"La bronchite, comme son nom l'indique, est une inflammation des bronches. Elle apparait le plus souvent dans un contexte souvent de rhino-pharyngite. Nez qui coule, mal à la gorge, parfois un peu de fièvre pendant deux à trois jours... Et pour finir, une toux sèche, sans molard ni glaire, qui persiste quelques jours.

Beaucoup de confusions existent au sujet de la bronchite. Le Covid par exemple ne donne pas de bronchite mais peut dégénérer en pneumonie. Il atteint dans ce cas le parenchyme pulmonaire, le tissu qui faire fonctionner les poumons. Lors d’une bronchite, seules les bronches sont atteintes. C’est ce qui explique que le Covid-19 donne des cas graves, alors que l’immense majorité des bronchites restent bénignes.

Le remède : du paracétamol, du thé et du miel

90% des bronchites sont causées par des virus. Le virus de la grippe par exemple peut donner des bronchites. Dans les 10% de cas restants, la bronchite est liée à une bactérie qui peut alors donner une surinfection et dégénérer, dans ce cas, en pneumonie.

Attention, patients comme médecins commettent souvent l’erreur de croire que l’on guérit très vite d’une bronchite. Celle-ci peut pourtant durer une bonne semaine, voire plus. Mais du moment que vous n’avez plus de fièvre et que vous ne crachez pas du matin au soir, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. La bronchite se soigne avec du paracétamol, du thé, du miel, du citron... et un peu de patience. La prise d'antibiotiques n'est nécessaire que si la bronchite s’accompagne d’une surinfection, d’une otite ou d’une sinusite."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed