Surconsommation de sel : quels aliments faut-il éviter, lesquels privilégier ?

  • A
  • A
La plupart des Français consomment une quantité de sel largement supérieure à leurs besoins physiologiques. Illustration. 1:13
La plupart des Français consomment une quantité de sel largement supérieure à leurs besoins physiologiques. Illustration. © AFP
Partagez sur :
Alors qu'une commission d'enquête parlementaire va proposer une taxe sur les produits trop salés, Wendy Bouchard et ses invités ont donné quelques conseils pour réduire la part de sel dans votre alimentation, lundi matin. 

Les produits trop salés sont dans le viseur des parlementaires. Dans un rapport qui sera rendu en septembre, la commission d'enquête sur l'alimentation industrielle envisage de proposer à l'Assemblée une taxe sur les produits trop salés, sur le modèle de la taxe soda. Un moyen de lutter contre les dégâts sur la santé provoqués par la surconsommation de sel, comme les AVC ou l'hypertension. Voici une liste de quelques aliments à éviter et d'autres à privilégier, présentés lundi par les invités de Wendy Bouchard sur Europe 1. 

Les aliments à éviter 

"Par jour, il faudrait se limiter à une cuillère à café de sel par jour", en incluant les aliments transformés, explique d'emblée le nutritionniste Arnaud Cocaul. Les aliments transformés sont en effet les plus chargés en sel. "Quelqu'un qui mange uniquement des aliments naturels consomme entre 1 et 2 grammes de sel par jour, ce qui correspond aux besoins physiologiques", alors que la consommation moyenne des Français "se situe aux alentours de 8 ou 9 grammes", alerte de son côté Pierre Meneton, chercheur à l’Inserm et auteur du livre "Le sel, un tueur caché". 

>> De 9h à 11h, c’est le tour de la question avec Wendy Bouchard. Retrouvez le replay de l’émission ici

"Opposé aux interdits alimentaires", le nutritionniste Arnaud Cocaul refuse de dresser une liste d'aliments à bannir, mais préfère faire des recommandations.

Les aliments à consommer très modérément : 

  • Les poissons fumés
  • La charcuterie
  • Tous les produits ultra-transformés à mettre directement au micro-onde
  • Le pain, dont Pierre Meneton rappelle qu'il représente 25% de l'apport journalier en sel chez les Français, est également à consommer avec modération. Attention, "le pain vendu en boulangerie-patisserie artisanale est aussi salé que les autres", rappelle-t-il.
  • Les viennoiseries sucrées sont également chargées en sel, pour renforcer le goût sucré et "masquer l'insignifiance de certains produits industriels", avertit Arnaud Cocaul.
  • La sauce soja, qui accompagne les plats des restaurants japonais. Cette sauce "est l'un des plus grands pourvoyeurs de sel de notre alimentation", explique le nutritionniste. 

Fin août, le docteur Marcel Ichou parlait des dangers de la surconsommation de sel pour la santé. Vous pouvez réécouter sa chronique, diffusée chaque matin chez Matthieu Noël, ici : 

Les aliments à privilégier 

Par quoi alors, remplacer ces produits à éviter ? Arnaud Cocaul recommande de remplacer le sel par le poivre, ou divers épices et aromates. Vous pouvez également vous inspirer d'autres cultures culinaires, comme la cuisine thaïlandaise, qui utilise de nombreux exhausteurs de goût naturels et qui font que "les Thaïlandais sont moins touchés par les problèmes d’hypertension". 

N'hésitez pas non plus à privilégier les fruits et les légumes dans votre alimentation. Alors que l'association pain et fromage doit être limitée au maximum, vous pouvez par exemple, comme dans certains restaurants, associer le fromage à une grappe de raisin. Ce dernier va permettre "par l'apport de potassium de contrer l'excès de sodium présent dans le fromage", détaille le nutritionniste. 

En plein boom, les produits sans nitrite sont également une bonne alternative. "Même si c'est plus cher, le consommateur doit plutôt aller vers ce type de produit si son pouvoir d'achat le permet", conseille Arnaud Cocaul. 

Europe 1
Par Antoine Terrel