Protocole sanitaire à l'école : Jean Castex annonce trois simplifications

Castex
Jean Castex a annoncé ce lundi soir sur France 2 trois mesures de simplification du protocole sanitaire à l'école © THOMAS SAMSON / AFP
  • Copié
avec AFP , modifié à
Jean Castex était l'invité du journal de 20h de France 2 ce lundi soir pour évoquer le protocole sanitaire dans les écoles. Le Premier ministre a annoncé trois nouvelles mesures alors que la colère des parents gronde face à la "pagaille indescriptible" du nouveau protocole sanitaire mis en place dans les établissements scolaires pour contrer la montée du variant Omicron.

Jean Castex a annoncé ce lundi soir sur France 2 trois mesures de simplification du protocole sanitaire à l'école, alors que la colère des parents et des enseignants gronde face au dernier dispositif mis en place dans les établissements . Depuis la rentrée scolaire du 3 janvier, les élèves doivent se en effet se faire tester à trois reprises en quatre jours si un cas positif est détecté dans leur classe.

"Je comprends que le protocole a suscité des inquiétudes", a reconnu le Premier ministre avant de détailler le nouveau protocole sanitaire. 

Les enfants restent en classe jusqu'à la sortie scolaire 

Quand un cas positif est décelé dans une classe, on ne va pas fermer toute la classe. On ne demande pas aux parents de venir chercher leur enfant immédiatement, on attendra la sortie scolaire.

Les autotests suffiront pour les enfants

Les autotests seront désormais pris en compte et seront gratuits, a annoncé Jean Castex. Les enfants devront réaliser trois autotests et non plus des tests PCR ou antigéniques à réaliser en pharmacie. 11 millions d’autotests vont être livrés dans les pharmacies cette semaine, a ajouté le Premier ministre.

Une seule attestation demandée

Depuis la rentrée scolaire du 3 janvier, les élèves doivent se faire tester à trois reprises en quatre jours si un cas positif au Covid-19 est détecté dans leur classe. Une mise à jour du protocole sanitaire  a depuis été réalisée : les élèves n’ont plus à réaliser un nouveau parcours complet si un nouveau cas positif apparaît dans leur classe dans un délai inférieur à sept jours. Une seule attestation sera demandée pour justifier de ces trois autotests.