Lutte contre le cancer : Macron présente sa stratégie pour les dix prochaines années

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron doit annoncer plusieurs mesures pour améliorer la lutte contre le cancer. 1:41
Emmanuel Macron doit annoncer plusieurs mesures pour améliorer la lutte contre le cancer. © Ludovic MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron doit présenter jeudi sa stratégie nationale décennale de la lutte contre les cancers. Le président de la République veut notamment renforcer la prévention, la sensibilisation des jeunes, mais aussi améliorer le dépistage. 

Avec 1.000 nouveaux cas diagnostiqués chaque jour, le cancer continue de faire des ravages en France. À l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, Emmanuel Macron doit présenter jeudi la stratégie nationale de lutte contre la maladie pour les dix prochaines années. Pour accompagner cette feuille de route, l'Élysée annonce une première enveloppe d'1,7 milliard d'euros sur cinq ans.

Parmi les priorités affichées par l'Élysée, on trouve notamment le renforcement de la prévention, avec un objectif de réduire encore de 60.000 le nombre de cancers évitables d'ici 2040. Aujourd'hui, 40% des cancers pourraient être évités, notamment ceux dus au tabac et à l'alcool. Le président veut donc mieux sensibiliser les Français à la prévention par le mode de vie, notamment les plus jeunes.

Un million de dépistages supplémentaires d'ici 2025

Autre objectif : améliorer le dépistage, car une tumeur repérée tôt se guérit mieux. Ce plan cancer prévoit de réaliser un million de dépistages supplémentaire d'ici 2025 :  frottis, mammographie, etc. Il faudrait aussi renforcer le dépistage du cancer du colon, encore mal suivi, et faire naître de nouveau tests pour repérer plus tôt des cancer du poumon ou de la prostate, par exemple. 

Enfin, dernier axe : améliorer la recherche pour les cancers pour lesquels les pronostics vitaux sont encore mauvais, et réduire d'un tiers le nombre de patients souffrant de séquelles après les traitements. Cela passe notamment par la chirurgie réparatrice et une meilleure évaluation des effets secondaires des médicaments. 

Europe 1
Par Anne Le Gall, édité par Antoine Terrel