Le remboursement des consultations chez le psychologue testé par l'Assurance maladie

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Cette expérimentation, menée pendant trois ans dans quatre départements, a pour objectif de diminuer la consommation d'antidépresseurs et d'anxiolytiques, trop coûteuse pour la CPAM.

L'Assurance maladie a décidé d'expérimenter pendant trois ans, dans quatre départements, la prise en charge à 100% des consultations chez des psychologues et psychothérapeutes agréés. L'opération, lancée en février dans le Morbihan, concernera les Bouches-du-Rhône et la Haute-Garonne à partir de mai et les Landes dès l'automne.

Objectif pour la CPAM : diminuer la consommation d'antidépresseurs et d'anxiolytiques, considérée comme trop coûteuse. Ainsi en 2015, 7,2 millions de personnes ont été suivies pour des problèmes de santé mentale, pour un total de 19,3 milliards d'euros, indique Le Parisien.

20 séances maximum, sans dépassement d'honoraires. Le dispositif expérimental propose un parcours en plusieurs étapes : le patient consulte d'abord son médecin traitant qui lui délivre une ordonnance pour une séance d'évaluation de 45 minutes chez un psychologue conventionné. Si des troubles mentaux sont diagnostiqués, le psychologue a la possibilité de prescrire dix séances de soutien de 30 minutes, puis dix autres séances de 45 minutes, dans le cas où les troubles persisteraient. Au total : 20 séances maximum pour lesquelles le psychologue est réglé par la CPAM, sans dépassement d'honoraires. 

Le tarif d'une consultation varie de 50 à 60 euros en moyenne. Pour rappel, le recours à un psychologue ou un psychothérapeute n'est actuellement pas remboursé. Le tarif d'une consultation varie en moyenne de 50 à 60 euros. Pour une pathologie lourde, le psychologue a la possibilité de diriger le patient vers un psychiatre qui, étant médecin, peut prescrire un traitement médicamenteux. La consultation chez un psychiatre est remboursée à 70% par l'Assurance maladie.