Femmes enceintes : l'importance du vaccin contre la grippe

  • A
  • A
femme enceinte 2:25
Seulement un quart des mères interrogées disent avoir reçu une proposition de vaccination contre la grippe au cours de leur suivi prénatal, selon une étude de Béatrice Blondel et d'Odile Launay. © Pixabay
Partagez sur :
Jeudi, dans "Sans rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed a rappelé l'importance de la vaccination contre la grippe chez les femmes enceintes. 
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Depuis 2012, les autorités sanitaires françaises recommandent aux femmes enceintes de se faire vacciner contre la grippe. "Les données de la littérature scientifique suggèrent en effet qu’elles-mêmes et leurs nouveau-nés sont plus à risque d'attraper des grippes sévères et graves, c'est-à-dire celles qui provoquent des complications et qui tuent", a rappelé Jimmy Mohamed dans l'émissionSans rendez-vous, jeudi, sur Europe 1. 

7,4% des femmes enceintes françaises vaccinées

Pourtant, les données sur la couverture vaccinale de la grippe chez les femmes enceintes sont assez alarmantes. Des travaux menés par Béatrice Blondel (Inserm) avec Odile Launay (CIC Cochin Pasteur - AP-HP) soulignent que la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière reste particulièrement faible chez les femmes enceintes en France, seulement 7,4 % s'étant fait vacciner pendant la saison 2015-16.  

L’analyse des caractéristiques socio-démographiques des participantes à l’étude révèle que les femmes enceintes qui se font le plus vacciner sont "plutôt âgées de 30 à 34 ans, ont un niveau de diplôme plus élevé, et travaillent souvent dans le secteur de la santé", explique le docteur Jimmy Mohamed. 

Les généralistes proposent davantage la vaccination

Par ailleurs, les femmes dont le médecin principal pendant la grossesse était un généraliste ont aussi un taux de couverture vaccinale plus important. "Ce qui sous-entend que les sages-femmes et les gynécologues proposent un peu moins cette vaccination", note le docteur Jimmy Mohamed. 

Seulement un quart des mères interrogées disent avoir reçu une proposition de vaccination au cours de leur suivi prénatal. Parmi elles, 70 % ont refusé ce vaccin. L’étude suggère qu’un travail de sensibilisation mené à la fois auprès des femmes et des soignants est nécessaire.

Pas d'aluminium dans le vaccin contre la grippe

"On parle souvent des adjuvants comme l'aluminium mais les adjuvants ne sont pas dangereux et il n'y a pas d'aluminium dans le vaccin contre la grippe", note le docteur Jimmy Mohamed.   Se faire vacciner quand on est enceinte, c'est aussi "protéger le nouveau-né" grâce aux anticorps de la mère si le bébé arrive à terme au moment de la grippe. Les vaccins peuvent être réalisés par un généraliste, un infirmier ou un pharmacien.

Europe 1
Par Céline Brégand