Le vaccin contre la grippe est-il vraiment efficace ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Alors que la campagne contre la grippe saisonnière a débuté ce mardi, Europe 1 a voulu savoir si le vaccin était vraiment efficace et s'il était possible de tomber malade même en l'ayant reçu.
ON DÉCRYPTE

Ce mardi marque le coup d'envoi de la campagne 2019 contre la grippe en France. Outre la nouveauté pour les quelque 12 millions de personnes dites "à risques" - notamment les plus de 65 ans - de pouvoir se faire vacciner directement par leur pharmacien, quelle est l'efficacité de cette inoculation ? 

Une efficacité évaluée entre 30 et 50%…

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le vaccin contre la grippe n'est jamais efficace à 100%. Chaque année, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) se base sur les souches qui circulent le plus pour décider de la composition du vaccin. Mais ce n'est pas une décision qui se prend à la dernière minute. Pour assurer une production suffisante de vaccins, l'OMS a fait sa sélection au mois de février 2019. Il suffit donc qu'une souche de grippe ait muté entre le moment où on a fabriqué le vaccin et l'épidémie, pour que celui-ci perde une partie de son efficacité. Ces dernières années, l'efficacité du vaccin se situe entre 30 à 50% environ.

… mais une réelle utilité

Si se faire vacciner n'est pas une garantie de ne pas attraper la grippe, cela permet tout de même généralement d'en avoir une moins sévère, avec moins de complications. Sans oublier que "le symptôme grippal n'est pas forcément dû à la grippe", explique au micro d'Europe 1 le docteur Vincent Enouf, du centre de référence de la grippe à Pasteur. "Il y a d'autres virus respiratoires qui circulent, notamment les rhinovirus [principalement responsables des rhumes et de la rhinite, ndlr], qui provoquent exactement la même symptomatologie". 

Malgré le vaccin et les précautions, l'épidémie de grippe oblige chaque année plusieurs millions de Français à passer quelques jours cloués au lit et elle est surtout responsable de 8.000 à 15.000 décès chaque hiver. Or, selon les experts, si la couverture vaccinale atteignait 75% des plus de 65 ans, il serait possible d'éviter jusqu'à 5.000 morts par an. 

Europe 1
Par Mélanie Gomez, édité par Ugo Pascolo