Coronavirus : la Catalogne confine quelque 200.000 personnes

, modifié à
  • A
  • A
Des soignants s'occupent de patients atteints du coronavirus à l'unité de soins intensifs (ICU) de l'hôpital Vall d'Hebron à Barcelone, le 6 avril 2020.
Des soignants s'occupent de patients atteints du coronavirus à l'unité de soins intensifs (ICU) de l'hôpital Vall d'Hebron à Barcelone, le 6 avril 2020. © PAU BARRENA / AFP
Partagez sur :
En Espagne, la Catalogne a annoncé qu'elle confinait 200.000 personnes. De l'autre côté de l'Atlantique, les États-Unis ont eux atteint un record d'infections au Covid-19. En France, le reflux épidémique se poursuit. Une enquête judiciaire va être ouverte à la Cour de justice de la République (CJR) contre les ex-ministres Édouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn.

En Espagne, la Catalogne a décidé de confiner environ 200.000 personnes. Aux États-Unis, la situation s'aggrave également puisque que le pays a enregistré 57.683 infections au Covid-19 en 24 heures, vendredi. En France, cependant, l'épidémie de coronavirus continue de reculer, avec un nombre de personnes en réanimation en baisse, selon le dernier bilan de la Direction générale de la santé. 

En revanche, les effets dévastateurs de la crise sur l'économie continuent de se confirmer. Air France a par exemple annoncé vouloir supprimer 7.580 postes dans la compagnie Air France et la filiale régionale Hop! d'ici à la fin 2022. La polémique autour de la gestion de la crise par l'exécutif pourrait, elle, être relancée, alors qu'une enquête judiciaire va être ouverte à la Cour de justice de la République (CJR) contre les ex-ministres Édouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn. 

Les principales informations à retenir 

  • Une enquête judiciaire concernant la gestion de la crise sera ouverte contre Philippe, Véran et Buzyn 
  • En Catalogne, environ 200.000 personnes vont être confinées. Des milliers de résidents de Melbourne en Australie vont aussi être reconfinés. 
  • L'épidémie a fait 18 nouveaux morts en France
  • Plus de 527.000 morts dans le monde, record d'infections aux États-Unis

Gestion de la crise : une enquête judiciaire sera ouverte contre Philippe, Véran et Buzyn 

Une enquête judiciaire sur la gestion de la crise va être ouverte à la Cour de justice de la République (CJR) contre les ex-ministres Édouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn, a annoncé vendredi le procureur général près la Cour de cassation François Molins. La commission des requêtes, composée de hauts magistrats et qui fait office de filtre, a en effet jugé recevables neuf plaintes contre ces anciens membres du gouvernement. Aux termes de la procédure, François Molins est désormais tenu de saisir la commission d'instruction de la CJR, qui agira comme un juge d'instruction et mènera les investigations.

Le Premier ministre sortant a "pris acte" de l'annonce de cette prochaine enquête et "apportera à la commission d'instruction toutes les réponses et informations nécessaires à la compréhension de son action et celle de son gouvernement face à la crise sanitaire mondiale sans précédent qu'a connue notre pays", a-t-il indiqué.

La Catalogne reconfine environ 200.000 habitants, l'Australie des milliers

La région de Catalogne a ordonné samedi le confinement d'une zone comprenant quelque 200.000 habitants (sur près de 7,6 millions), autour de Lerida dans le nord-est de l'Espagne, en raison de la multiplication des cas de contagion du nouveau coronavirus. "Nous avons décidé de confiner la zone del Segria (autour de la ville de Lerida), sur la base de données qui confirment une croissance très importante du nombre de contagions de Covid-19", a déclaré devant la presse le président de la région, l'indépendantiste Quim Torra. Il a annoncé que ce confinement débuterait à midi (10h00 GMT), en restreignant les entrées et sorties de cette zone. 

En Australie, des milliers de résidents de Melbourne, habitant dans plusieurs immeubles d'habitation, vont devoir rester confinés chez eux pour au moins cinq jours à partir de samedi, une mesure des autorités visant à endiguer la pandémie de coronavirus après l'apparition de 108 nouveaux cas de coronavirus dans l'Etat de Victoria (sud-est), soit une hausse quotidienne record depuis des mois. Pour contenir l'épidémie de coronavirus, le Premier ministre de l'Etat de Victoria avait annoncé mardi qu'une trentaine de quartiers de Melbourne seraient confinés, une mesure qui concerne plus de 300.000 habitants de cette ville qui en compte 5 millions, et qui doit rester en vigueur jusqu'au 29 juillet.

En France, 18 nouveaux morts en 24 heures

La France a enregistré 18 nouveaux décès en 24 heures dans les hôpitaux, portant à 29.893 le nombre total de morts depuis le début de l'épidémie, a annoncé vendredi la Direction générale de la Santé (DGS). Le bilan dans les Ehpad (arrêté actuellement à 10.497 décès, pour 19.396 morts en hôpital) sera actualisé le 7 juillet. Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation continue parallèlement de baisser avec 560 malades concernés, soit 13 de moins que jeudi.

Au total, 7.990 personnes sont hospitalisées pour cette infection (125 nouvelles admissions, dont 12 cas graves, mais un solde de -158 en 24 heures). Depuis le début de l'épidémie, 104.904 personnes ont été hospitalisées, dont 18.415 en réanimation. 77.060 personnes sont rentrées à domicile.

Le groupe Air France va supprimer 7.580 postes

La direction du groupe Air France a annoncé vouloir supprimer 7.580 postes dans la compagnie Air France et la filiale régionale Hop! d'ici fin 2022 pour "faire face à la crise du Covid-19 qui frappe durement le groupe". Elle prévoit la suppression de 6.560 emplois sur 41.000 (CDI équivalents temps plein) au sein de la compagnie tricolore et de 1.020 postes sur 2.420 chez Hop!, a-t-elle indiqué dans un communiqué à l'issue de réunions avec les représentants du personnel des deux compagnies. 

Plus de 527.000 morts dans le monde

Les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie, avec 129.584 décès. Le sud et l'ouest du territoire voient une flambée de cas, qui "met tout le pays en danger" selon Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses. Derrière les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil (63.174 morts), le Royaume-Uni (44.198 morts), l'Italie (34.854 morts) et la France (29.893 morts). Pour la première fois depuis le début de l'épidémie, l'Amérique latine a dépassé l'Europe en nombre de cas, avec plus de 2,7 millions de malades. 

La Russie a, quant à elle, annoncé samedi avoir enregistré plus de 10.000 décès dus à la pandémie, avec 167 morts supplémentaires depuis vendredi. 

Au total, la pandémie a fait au moins 527.241 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l'apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 19 heures GMT. Plus de 11.145.640 cas d'infection ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Dans ce contexte, l'OMS a appelé vendredi les pays touchés par la pandémie à "se réveiller" face à la menace. "Il est vraiment temps que les pays regardent les chiffres. S'il vous plaît, n'ignorez pas ce que vous disent les chiffres", a plaidé vendredi le responsable des urgences sanitaires à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Michael Ryan. "Les gens doivent se réveiller. Les chiffres ne mentent pas et la situation sur le terrain ne ment pas", a-t-il poursuivi.