Coronavirus : 212 cas confirmés en France, dont 12 guéris

, modifié à
  • A
  • A
L'épidémie de nouveau coronavirus, dont le bilan a dépassé lundi les 3.000 morts, se propage désormais à un rythme beaucoup plus rapide à travers le monde qu'en Chine où elle est née.
L'épidémie de nouveau coronavirus, dont le bilan a dépassé lundi les 3.000 morts, se propage désormais à un rythme beaucoup plus rapide à travers le monde qu'en Chine où elle est née. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :
Le coronavirus continue de progresser en France et dans le monde. La barre des 200 cas est désormais dépassée en France, et le Covid-19 y a fait quatre morts. L'Oise et la Haute-Savoie sont les départements les plus touchés. Une centaine d'établissements scolaires sont fermés. Suivez la situation en direct. 

Le coronavirus poursuit sa progression en France, qui compte désormais 212 cas de contamination depuis fin janvier. Parmi les personnes infectées, 12 sont désormais guéries. Un nouveau patient est décédé, a par ailleurs confirmé le ministère de la Santé, portant à quatre morts le bilan de l'épidémie en France, désormais l'un des principaux foyers du nouveau virus en Europe, avec l'Italie et l'Allemagne.

En réaction, le gouvernement et les élus locaux multiplient les mesures. Dix millions de masques pour les professionnels de santé ont ainsi été déstockés et répartis dans toutes les pharmacies de France. Par ailleurs, plus d'une centaine d'établissements scolaires ont été fermés, principalement dans l'Oise et le Morbihan. 

Les informations à retenir 

  • La France a passé mardi la barre des 200 cas confirmés, et un quatrième décès a été annoncé 
  • L'Oise reste le foyer le plus important en France, avec 64 cas au total
  • Une centaine d'établissements scolaires sont fermés dans l'Oise et le Morbihan, une classe est fermée à Montreuil en Seine-Saint-Denis

La France passe la barre des 200 cas confirmés, quatre morts 

La France a désormais passé la barre des 200 cas confirmés, devenant ainsi l'un des principaux foyers du nouveau virus en Europe, avec l'Italie et l'Allemagne. Un nouveau patient contaminé par le coronavirus est décédé mardi, portant à quatre morts le bilan de l'épidémie. Parmi les 212 cas confirmés, 12 personnes sont désormais guéries. 

L'Oise reste le foyer le plus important en France, avec "64 cas au total liés aux chaînes de transmission" en provenance de cette zone détectés dans sept régions différentes, a précisé Jérôme Salomon. D'autres regroupements géographiques de cas sont recensés autour de La Balme-de-Sillingy, en Haute-Savoie (19 personnes testées positives), dans quatre communes du Morbihan (12 cas) et parmi les participants à un voyage organisé en Egypte (11 cas). "Pour 75% des cas nous avons une explication" à leur contamination avec "une chaîne de transmission" identifiée, a souligné le numéro deux du ministère de la Santé, ajoutant que les investigations se poursuivaient pour les cas les plus récents.

Par ailleurs, au moins deux députés venant de zones à risque ont été confinés, dont Pierre Vatin, élu Les Républicains de l'Oise. 

Après une visite mardi après-midi du centre opérationnel du ministère de la Santé qui coordonne la gestion de la crise du coronavirus (CORRUSS), Emmanuel Macron a estimé que la France était "entrée dans une phase qui va durer des semaines et sans doute des mois" pour lutter contre le nouveau virus. "Nous devons tous avoir conscience que nous serons mobilisés dans la durée" et "nous sommes prêts", a ajouté le chef de l'Etat. 

Une centaine d'établissements scolaires fermés, pas de restrictions pour le moment pour la Ligue 1 et le Top 14

Une "bonne centaine" d'écoles, collèges et lycées sont fermées en France, essentiellement dans l'Oise et le Morbihan, principaux foyers du nouveau coronavirus dans le pays, a indiqué mardi le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Cela concerne "environ 35.000 élèves dans l'Oise", et "9.000 dans le Morbihan". Ces chiffres "évoluent vite". Il est possible qu'il y ait d'autres foyers qui "apparaissent dans les jours qui viennent", a précisé le ministre. À Montreuil, en Seine-Saint-Denis, l'autorité de santé et la préfecture ont aussi décidé de fermer une classe d'une vingtaine d'élèves pendant quatorze jours, après qu'une élève a été testée positive au virus.

L'intensification de l'épidémie a également soulevé des craintes chez les personnels du Louvre, qui, s'estimant en danger, exercent depuis dimanche leur droit de retrait. Le musée le plus fréquenté au monde (9,6 millions de visiteurs l'an dernier) reste fermé jusqu'à nouvel ordre. Selon la CGT, les salariés ne comprennent pas pourquoi la principale mesure prise samedi par le gouvernement pour freiner la propagation du virus, à savoir l'interdiction de tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné, ne s'applique pas au musée. Une mesure qui "n'est pas la bonne réponse", a estimé sur Europe 1 l'épidémiologiste William Dab.

Par ailleurs, les matches de football de Ligue 1 et de rugby du Top 14 ne sont pour l'instant "pas soumis à des restrictions particulières", a annoncé mardi la ministre des Sports Roxana Maracineanu. Elle s'est en revanche montrée prudente concernant le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et Dortmund, le 11 mars, affirmant qu'"a minima le match se tiendra" mais qu'un huis clos était une hypothèse.

Les salons Franchise Expo Paris et "Sandwich & Snack Show", ainsi que la Semaine de l'innovation transport et logistique (SITL), qui devaient se tenir en mars à Paris, ont été reportés en raison de la crise du nouveau coronavirus, ont annoncé mardi leurs organisateurs. 

10 millions de masques dans les pharmacies pour les soignants 

Face à cette situation, les mesures pour tenter de freiner la propagation se multiplient : écoles fermées dans les foyers de la maladie, voyages scolaires à l'étranger suspendus, rassemblements de plus de 5.000 personnes interdits en milieu fermés... Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé mardi que 10 millions de masques pour les professionnels de santé ont été déstockés et répartis dans toutes les pharmacies de France. 15 à 20 autres millions arriveront "à mesure que les besoins se font sentir". Par ailleurs, le ministère de la Santé a rappelé à de multiples reprises ces derniers jours que le port de masque était inutile pour le grand public, à moins que cela fasse l'objet d'une prescription médicale.

Un peu plus tard dans la journée, Emmanuel Macron a annoncé sur Twitter une mesure forte :

Masque anti-virus : comment bien le choisir, le porter et se protéger

La propagation du coronavirus en France a entraîné une ruée dans les pharmacies pour l’achat de masques de protection. Sont-ils efficaces contre les virus, quels qu’ils soient ? Comment bien les choisir et surtout, comment les porter pour une vraie efficacité ? Les explications du Docteur Jimmy Mohamed.

L'inquiétude grandit au niveau mondial, notamment sur le plan économique

La dissémination du nouveau coronavirus va brutalement freiner l'économie mondiale dont la croissance ne devrait pas dépasser 2,4% cette année dans le meilleur des cas, a averti lundi l'OCDE, tandis que le G7 et l'Eurogroupe se mobilisent. 

L'épidémie de coronavirus, dont le bilan a dépassé lundi les 3.000 morts, se propage désormais à un rythme beaucoup plus rapide à travers le monde qu'en Chine où elle est née. L'Union européenne a relevé son évaluation du risque à "modéré à élevé", avec un dernier bilan de 2.100 cas confirmés dans 18 pays membres. 

Après leur spectaculaire baisse de la semaine dernière, les marchés boursiers ont applaudi mardi la décision de la Fed de baisser ses taux par surprise, un annonce inédite depuis la crise financière de 2008, une décision prise en urgence en raison des risques que fait poser la propagation du nouveau coronavirus à l'économie et sous la pression répétée de Donald Trump. Le Cac 40 a soudainement bondi de 3% peu après l'annonce, avant toutefois de retomber. La Bourse de Paris a tout de même clôturé mardi en nette hausse, à +1,12% par rapport à la veille. Les Bourses européennes ont connu un enthousiasme similaire, Francfort (+2,06%), Londres (1,94%), Madrid (+1,77%), Milan (+1,31%), Amsterdam (+2,69%) ou Bruxelles (+2,64%) restant dans le vert en fin d'après-midi.

En revanche Wall Street déchantait après s'être envolée au moment de l'annonce de la Fed : le Dow Jones cédait 2% et le Nasdaq 1,58%.