Coronavirus : se faire vacciner contre la grippe, "un geste citoyen, plus que jamais"

  • A
  • A
Des élus LREM appellent les Français à se faire vacciner contre la grippe (photo d'illustration) 1:14
Des élus LREM appellent les Français à se faire vacciner contre la grippe (photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Le député LREM Julien Borowczyk et d'autres élus de la majorité à l'Assemblée nationale signent une tribune dans le "JDD" pour demander une vaccination plus systématique contre la grippe, alors que le coronavirus circule toujours en France. Au micro d'Europe 1, l'élu de la Loire revient sur les motivations qui l'ont poussé à signer ce texte.  
INTERVIEW

Le nombre de nouveaux cas de coronavirus est en hausse en France. Le virus continue de circuler et près de 600 malades sont actuellement dans les services de réanimation. Pour faciliter la prise en charge, 75 députés lancent un appel ce matin dans le Journal du dimanche pour que la population se vaccine massivement contre la grippe cette année. L'objectif est de limiter ceux qui pourraient avoir la grippe et qu'on prendrait pour des malades du Covid-19, car les premiers symptômes sont similaires. "C'est un geste citoyen, plus que jamais", explique au micro d'Europe 1 Julien Borowczyk, médecin et président de la commission d'enquête à l'Assemblée nationale sur la crise du coronavirus. 

"Tout Français qui a envie de se faire vacciner doit aller se faire vacciner"

"C'est important, sachant que nous n'avons pas encore de vaccin contre le coronavirus, de pouvoir se prémunir de l'épidémie de grippe pour éviter les épidémies croisées", explique l'élu de la Loire au micro d'Europe 1. Si les Français ne se font pas vacciner, cela pourrait entraîner un engorgement des services d'urgence, des hôpitaux et des cabinets médicaux, affirme Julien Borowczyk. Mais aussi des retards de diagnostics "parce que malheureusement, il se trouve que les signes avant-coureurs sont à peu près les mêmes entre le coronavirus et la grippe."

"Différentes populations sont amenées à mes yeux à se vacciner en priorité", continue Julien Borowczyk, qui cible les plus de 65 ans et les personnes à risques. "Et puis de manière plus large, évidemment, tout Français qui a envie de se faire vacciner doit aller se faire vacciner."

Europe 1
Par Damien Mestre, édité par Ariel Guez