Coronavirus : la France veut "multiplier les tests" après la levée du confinement

  • A
  • A
Olivier Véran a tenu un point presse, samedi après-midi.
Olivier Véran a tenu un point presse, samedi après-midi. © AFP
Partagez sur :
Lors d'un point presse samedi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déclaré que le gouvernement travaillait pour augmenter sa capacité à effectuer des tests de dépistage du covid-19, et cela dans l'objectif de les "multiplier" au moment où le confinement prendrait fin.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a affirmé samedi que le gouvernement entendait se donner les moyens "d'évoluer rapidement sur la stratégie de dépistage" du coronavirus pour pouvoir "multiplier les tests au moment où nous lèverons le confinement".

Actuellement, face à l'ampleur de l'épidémie, les cas graves et les personnes à risque bénéficient prioritairement d'un dépistage. Selon le ministère de la Santé, seuls 2.500 tests peuvent être effectués quotidiennement. Par conséquent, les chiffres de contaminations sont très probablement sous-évalués. "Nous travaillons avec l'ensemble des industriels pour augmenter ces capacités dans les plus brefs délais", a déclaré le ministre.

Recours massif aux tests en Corée du Sud

A titre de comparaison, la Corée du Sud est le pays ayant eu le plus massivement recours aux tests de dépistage, avec une capacité quotidienne d'environ 10.000 tests. Sa stratégie consistait alors à identifier le plus rapidement possible les foyers de contamination pour combattre le covid-19 de façon ciblée. Interrogé à ce sujet lors de sa conférence de presse, Olivier Véran a déclaré : "Un dépistage n'empêche pas la propagation du virus. Un dépistage n'empêche pas une épidémie [...] Le confinement est la seule possibilité de freiner les choses."

Le Conseil scientifique, créé par le gouvernement pour le conseiller sur la crise du Covid-19, devrait se prononcer lundi prochain sur la durée et l'étendue du confinement de la population française.