Coronavirus : comment savoir si votre gêne respiratoire nécessite une prise en charge ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L’un des symptômes les plus répandus du coronavirus est une gêne respiratoire. Mais à partir de quand faut-il s’inquiéter ? Les conseils du Dr Jimmy Mohamed, médecin et chroniqueur sur Europe 1.

C’est l’un des symptômes les plus répandus du coronavirus et celui qui inquiète le plus les malades : la gêne respiratoire. Plus ou moins aigüe selon les cas, elle n’inspire pas toujours d’inquiétude. Mais à partir de quel moment faut-il consulter ou appeler le 15 ? Le docteur Jimmy Mohamed, médecin et chroniqueur d’Europe 1, nous explique deux tests simples à faire chez soi.

Mesurer sa fréquence respiratoire

Vous pouvez d’abord mesurer votre fréquence respiratoire, qui correspond au nombre d’inspirations que l’on prend en une minute. Inspirez puis expirez et comptez le nombre de cycles sur une minute. Si vous dépasser 20 cycles par minute, vous êtes en "polypnée" et vous devez alors contacter rapidement un médecin pour évaluer votre situation.

Pour calculer votre fréquence respiratoire de façon plus fiable, l’idéal est que ce soit quelqu’un d’autre qui compte. En effet, vous allez vous concentrer sur votre respiration et vous risquez de perdre le fil.

Calculer son score de Roth

L’autre manière de savoir si vous êtes gêné pour respirer est de calculer votre score de Roth. Pour cela, vous devez prendre une inspiration profonde, puis compter de 1 à 30, de façon claire mais rapide, dans votre langue natale. Ensuite, vous devez analyser deux informations : jusqu’à combien avez-vous réussi à compter et combien de temps avez-vous mis pour compter ?

Si vous ne réussissez à compter que jusqu’à 10, au maximum, ou si vous avez dû reprendre une inspiration avant 7 secondes, cela signifie que votre taux d’oxygène dans le sang est inférieur à 95%, avec une sensibilité de 91% et une spécificité de 83%.

Si vous n’arrivez pas à compter au-delà de 7 ou si vous devez reprendre une inspiration avant 5 secondes, cela signifie que votre taux d’oxygène est inférieur à 90%, avec une sensibilité à 87% et une spécificité à 82%. Cette situation doit vous amener à prendre contact avec le 15 de façon urgente.

 

Ces tests ne sont pas fiables à 100% mais doivent vous rassurer si les choses vont bien. Ils permettent de faire un premier tri et d’effectuer un dépistage. Ils sont parfois utilisés par certains médecins. Si vous avez le moindre doute, vous devez contacter le 15.