Canicule : quels sont les bons gestes à adopter pour votre santé ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Toute cette semaine, le pays va connaître un épisode exceptionnel de canicule avec des températures qui pourront dépasser les 40 degrés par endroits. 
INTERVIEW

Jusqu'à 40 degrés en journée, 25 degrés la nuit : la France va connaître cette semaine un épisode de canicule exceptionnel par sa précocité et son intensité. Le spectre de l'épisode de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est toujours dans les esprits.

Objectif : pas de victime de la canicule

Faut-il redouter un scénario similaire ? Europe 1 a posé la question au professeur Jean-Louis San Marco. Il y a 16 ans, il avait été l'un des premiers à s'inquiéter et selon lui, les leçons de la canicule de 2003 ont bien été tirées. "On pourrait traverser cette canicule sans un seul mort, parce que les messages sont passés et la plupart des gens se défendent bien. On peut se donner comme objectif zéro mort, à condition de bien s'en occuper et de faire les bons gestes".

Boire et se rafraîchir, de 0 à 70 ans...

Et ces bons gestes, quels sont-ils ? Jean-Louis San Marco détaille : "De 0 à 70 ans, dès que j'ai soif, je bois. Pour les personnes âgées, celles qui sont en perte de réactivité efficace, il faut les brumiser sur leurs avants-bras. Ensuite, vous faites un petit courant d'air avec un journal plié", détaille le médecin. 

... Tout en restant raisonnable 

L'idée est de ne pas non plus en faire trop : boire des quantifiés excessives peut s'avérer dangereux, avec le risque de faire de la rétention d'eau. 1,5 à 2 litres d'eau, soit environ huit à dix grands verre d'eau par jour, devrais suffire. De même, s'il est conseillé de limiter sa consommation de sel, il s'agit encore de ne pas être trop excessif non plus : le sel permet de réintroduire les nutriments éliminés lors de la transpiration. Idem, restez raisonnable quant à l'eau froide. Une douche glacée vous fera du bien sur le moment, mais ensuite votre corps luttera pour retrouver une température normale. Et là, attention à la surchauffe ! 

Quant à la nourriture, privilégiez les légumes riches en eau, sans non plus abuser des crudités, qui perturbent le transit. Ce qui est loin d'être l'idéal en période de forte chaleur ! 

Rafraîchissez votre intérieur en soirée

On oublie tout de suite l'idée d'ouvrir les fenêtres de son domicile pendant la journée (ou alors en fermant les volets) et on privilégie le moment où le mercure descend. Le risque, sinon, est de faire pénétrer la chaleur de l'extérieur. Ouvrir entre 22 heures et 6 heures, au moment où la température baisse de quelques degrés, est plus efficace pour non seulement renouveler l'air, mais rafraîchir les murs, les sols et les plafonds. Enfin, il est déconseillé à ceux qui possèdent une climatisation de la pousser à fond. Il n'y a pas pire que des chocs thermiques trop importants pour attraper des angines en plein été.

Pour un sommeil rafraîchi, il existe une bonne astuce : faire une lessive de draps puis les étendre sur les fenêtres ouvertes pour ainsi humidifier la pièce.

Pour vos enfants, connaître les signes qui doivent alerter 

Chez les enfants, les conseils ci-dessus doivent s’appliquer avec d'autant plus de vigilances. Il est également recommandé de limiter au maximum les sorties. Les signes annonciateurs d'un coup de chaud, répertoriés par le ministère de la Santé, doivent immédiatement alerter. Fièvre, bouche sèche, pouls rapide, somnolence anormale, yeux creux et pupilles dilatées, malaise… En cas de conjonction de plusieurs de ces symptômes, un enfant doit être immédiatement hydraté et placé à l'ombre ou dans un lieu frais. En l'absence d'amélioration, les parents ne doivent pas hésiter à composer le 15.

Europe 1
Par Gaétan Supertino avec Justin Morin et Ophélie Gobinet