Sénatoriales : la droite remporte les deux sièges en Nouvelle-Calédonie

  • A
  • A
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Les élections sénatoriales sont le dernier scrutin en Nouvelle-Calédonie avant le référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, prévu pour novembre 2018.

Le ticket formé par Pierre Frogier et Gérard Poadja, dans le cadre d'une "plateforme" des principaux partis de la droite, a remporté dès le premier tour les élections sénatoriales en Nouvelle-Calédonie, a indiqué dimanche le haut-commissariat de la République.

>> En direct - Sénatoriales : premières files d'attente devant les bureaux de vote

552 "grands électeurs". Sénateur depuis 2011, Pierre Frogier (LR) a été réélu avec 255 voix et Gérard Poadja (Calédonie ensemble, centre droit) a obtenu 258 voix sur 467 suffrages exprimés. L'archipel compte en tout 552 grands électeurs. Lors du précédent mandat, les deux sièges de sénateur étaient détenus par LR. Les candidats indépendantistes, Emile Netchero et Jean Creugnet ont de leur côté réuni 120 voix tandis qu'Isabelle Lafleur, candidate du parti Les Républicains calédoniens, qui n'appartient pas à la "plateforme", a recueilli 95 voix. Un sixième candidat sans étiquette a récolté 9 suffrages.

Dernière élection avant le référendum d'autodétermination. Les élections sénatoriales sont le dernier scrutin en Nouvelle-Calédonie avant le référendum d'autodétermination, prévu pour novembre 2018. A l'échelle nationale, les grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié des 348 sénateurs ce dimanche. Le scrutin s'annonce difficile pour Emmanuel Macron et La République en marche et devrait renforcer la majorité de droite.