Présidentielle : pourquoi la candidature de Xavier Bertrand inquiète Emmanuel Macron

  • A
  • A
Xavier Bertrand s'est officiellement déclaré candidat à la présidentielle (photo d'archives). 1:25
Xavier Bertrand s'est officiellement déclaré candidat à la présidentielle (photo d'archives). © ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :
Le président de la région Hauts-de-France, officiellement candidat à l'élection présidentielle depuis mercredi, tire à boulets rouges sur le président de la République, qui le voit comme un rival très sérieux pour le scrutin de 2022. "Il va faire du Le Pen présentable", craint un ministre interrogé par Europe 1. 
DÉCRYPTAGE

Son envie de se présenter n'était un secret pour personne, mais la démarche est désormais officielle : Xavier Bertrand est candidat à l'élection présidentielle de 2022. "Je suis totalement déterminé", a affirmé le président de la région Hauts-de-France dans une interview au Point, mercredi. Une interview dans laquelle il dévoile les axes de son programme, mais tire surtout à boulets rouges sur Emmanuel Macron, qui prend ce rival très au sérieux. 

>> Xavier Bertrand sera l'invité du Grand Rendez-vous, dimanche de 10h à 11 heures sur Europe 1

Macron "ne doit pas se prendre pour Dieu"

"La pratique macroniste, c'est une centralisation et une verticalité", qui "conduit l'Etat à son impuissance", selon Xavier Bertrand. "Emmanuel Macron ne comprend pas ce qui arrive au pays. Il a contourné les corps intermédiaires, effacé le Parlement", attaque encore l'ancien ministre, faisant référence au surnom de "Jupiter" attribué au chef de l'Etat. "Ce n'est pas un être normal, mais il ne doit pas non plus se prendre pour Dieu."

Xavier Bertrand, lui, veut gouverner par référendum pour redonner une dimension gaullienne à un mandat qu'il souhaite unique, afin de ne pas se préoccuper de sa réélection. Se présentant en candidat de droite, sociale et populaire, il affiche un objectif : garantir "la sécurité des Français, quoi qu'il en coûte". Parmi ses propositions figurent ainsi une rétention de sûreté de 50 ans pour les terroristes condamnés, un abaissement de la majorité pénale à 15 ans ou encore l'exécution automatique des courtes peines de prison. 

"Il va faire du Le Pen présentable"

L'ancien patron de l'UMP met aussi en avant son passé d'assureur. "Ce n'est pas la même chose que banquier d'affaires à Paris ou héritière", affirme-t-il dans une référence à Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Et ce dernier considère Xavier Bertrand comme un adversaire coriace. "Le président est obnubilé par Bertrand, parce qu'il sent sa détermination et voit bien qu'il va faire du Le Pen présentable", confie un poids lourd du gouvernement. 

Mais tout n'est pas gagné pour Xavier Bertrand, qui prend un risque : c'est maintenant qu'il doit monter dans les sondages pour convaincre sa famille politique qu'il peut battre le RN…. Et ce, dès les prochaines élections régionales. Xavier Bertrand le dit lui-même : "Si je ne suis pas capable de franchir cette étape, alors il me restera à briguer la présidence de ma copropriété". 

Europe 1
Par Michaël Darmon et Aurélie Herbemont, édité par Margaux Lannuzel