"Paris 2024 va être une catastrophe écologique et sociale" dénonce Vikash Dhorasso

, modifié à
  • A
  • A
dhorasso 2:04
© Europe 1
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, le candidat de la liste "Décidons Paris", soutenu par La France insoumise dans le 18ème arrondissement de la capitale, dénonce la décision "prise sur un coin de table" d'organiser les Jeux olympiques à Paris en 2024. Vikash Dhorasso affirme que la maire de Paris Anne Hidalgo a changé d'avis "pour la carte postale".
INTERVIEW

À huit jours du premier tour des élections municipales, les débats vont bon train entre les candidats. Si les impôts locaux et la sécurité sont les principaux sujets qui concernent les Français, un thème revient en Île-de-France, et particulièrement à Paris : l'organisation des Jeux olympiques en 2024. Vikash Dhorasso, candidat à la mairie du 18ème arrondissement de Paris, sur la liste "Décidons Paris", soutenue par La France Insoumise, a affirmé au micro d'Europe 1 ce samedi que ces Jeux en 2024 seraient une catastrophe "économique, écologique, sociale et démocratique".

"On va bétonner alors que les gens réclament des espaces verts"

Sur le plan économique, Vikash Dhorasso prédit que les budgets prévisionnels ne seront "jamais respectés", expliquant que lors des derniers Jeux olympiques, "les budgets ont à chaque fois éclaté". "Les retombées espérées ne seront pas là", poursuit le candidat de la liste Décidons Paris dans le 18ème arrondissement. "Ça va être aussi une catastrophe écologique puisqu'on va bétonner alors que les gens réclament des espaces verts. On va aussi faire venir du tourisme en masse", dénonce Vikash Dhorasso. 

"Et enfin, ça va être une catastrophe sociale parce qu’il y a des gens qui méritent des parcs et des petites piscines et on va leur faire des grandes infrastructures qui ne vont pas être utiles à la fin", explique Vikash Dhorasso, affirmant qu'un foyer d'étudiants immigrés va être déplacé pour que la piscine olympique puisse être construite. 

"Nous aussi, on a le droit d'avoir un Paris qui rayonne"

Vikash Dhorasso assure aussi que l'organisation des Jeux olympiques a été "décidée sur un coin de table par quelques personnes qui savent pour nous et qui décident pour nous". "J’aurais aimé que les Parisiens soient consultés par un référendum", poursuit-il. "Anne Hidalgo a changé d’avis pour la carte postale. Elle était contre, elle est devenue pour ! Mais les Jeux olympiques c’est pour le tourisme ! C’est le Paris qu’on vend à l’extérieur", regrette-t-il. "Mais nous aussi, on a le droit d’avoir un Paris qui rayonne !", conclut Vikash Dhorasso.

Interrogé sur une potentielle alliance avec les listes Paris en commun au second tour, Vikash Dhorasso a expliqué que chaque liste de "Décidons Paris" déciderait en fonction des résultats du premier tour dans les 17 arrondissements de la capitale. "La base est souveraine", a-t-il lancé, dénonçant avec force les potentiels rapprochements entre Anne Hidalgo et Cédric Villani, qu'il classe à droite de l'échiquier politique. 

Les autres candidats dans le 18ème arrondissement de Paris :

  • Eric Lejoidre, Paris en Commun
  • Rudolphe Granier, Engagés pour sauver Paris
  • Pierre Liscia, Soyons libres
  • Anne-Claire Boux, l'Ecologie pour Pairs
  • Pierre-Yves Bournazel, Paris ensemble
  • Lucas Elalouf, Le nouveau Paris
  • Jérôme de Germain, Aimer Paris
  • Florian Gibert, Non à la privatisation de Paris
  • Abdellah Aksas, Faire entendre le camp des travailleurs
  • Jean-Jacques Mazur, Paris je t'aime
  • Marcel Campion, Libérons Paris
  • Hela Daboussi, Parisiennes, Parisiens

Europe 1
Par Ariel Guez