EXCLUSIF - Les thématiques qui préoccupent le plus les Français pour les municipales

, modifié à
  • A
  • A
La sécurité, les finances locales et l'environnement constituent le top 3 des préoccupations des Français pour les municipales, selon un sondage.
La sécurité, les finances locales et l'environnement constituent le top 3 des préoccupations des Français pour les municipales, selon un sondage. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
À un mois des municipales 2020, la sécurité, les impôts locaux et la protection de l’environnement se distinguent comme les thématiques qui intéressent le plus les électeurs français, et dont les communes devraient se saisir en priorité, selon un sondage BVA réalisé pour Orange et Europe 1.

Les élections municipales sont traditionnellement marquées par de forts taux de participation, et le scrutin 2020 ne devrait pas déroger à la règle. À un mois du vote des 15 et 22 mars prochains, 66% des Français se disent intéressés par cette élection, selon un sondage BVA réalisé pour Orange et Europe 1*. Ce scrutin devrait être également marqué par une faible politisation, puisque neuf Français sur dix assurent que ce sont les problématiques locales qui primeront dans l’isoloir plutôt que les enjeux nationaux. Et parmi les thématiques dont ils estiment que leur prochaine équipe municipale devrait se saisir en priorité, ce sont la sécurité, les impôts locaux et l’environnement qui se taillent la part du lion.

La sécurité, première préoccupation des électeurs

36% des personnes interrogées dans le cadre de notre sondage estiment en effet que la sécurité devrait être la première préoccupation de leurs élus locaux pour améliorer la situation dans leur commune au quotidien. Ce sujet préoccupe tout particulièrement les seniors, puisqu’il est cité comme devant être prioritaire par 44% des 65 ans et plus. À noter également : un fort tropisme autour de cette question en Ile-de-France, où 45% des Franciliens évoquent la sécurité en premier lieu.

Les finances locales, au cœur des inquiétudes dans les petites et moyennes agglomérations

Les impôts locaux et la gestion des finances locales devraient être une priorité pour 32% des sondés. C’est également la thématique la plus citée chez les 50-64 ans (42% des sondés). Cette problématique concerne tout particulièrement les petites et moyennes agglomérations, puisque 42% des personnes qui mettent les questions financières en première ligne vivent dans communes de moins de 20.000 habitants.

 

Sondage 2000

L’environnement, une thématique qui préoccupe de plus en plus

Il faut croire que les incendies en Amazonie et en Australie, la mobilisation des jeunes autour de Greta Thunberg ou encore les inondations dans le Var n’ont pas laissé indifférents les Français ces derniers mois. La protection de l’environnement est citée comme la priorité numéro une par 31% des Français interrogés dans notre étude. D’ailleurs, 35% des sondés se disent prêt à voter écologiste aux municipales, quand ils ne sont que 24% à envisager ce choix pour la prochaine présidentielle.

 

L’action sociale, la vie culturelle et la laïcité à la traîne

Parmi les autres thématiques citées par les Français devant être une priorité communale : les conditions de circulation et de stationnement dans leur ville (25%), le cadre de vie (21%), la propreté et les transports publics (20%), ou encore l’Education (19%). À l’inverse, l’action sociale, la vie culturelle et la laïcité sont les thématiques les moins souvent évoquées par les électeurs comme devant être traitées en priorité. Elles ne sont respectivement plébiscitées que par 13, 11 et 6% des sondés.

Il ne s'agira pas d'un vote sanction contre Emmanuel Macron

Neuf personnes ayant l’intention d’aller voter sur 10 déclarent que les enjeux locaux primeront sur les enjeux nationaux lorsqu’elles déposeront leur bulletin dans l’urne.

Sondage capture 1

Mais si près des deux-tiers (65%) des personnes interrogées expliquent qu’elle ne tiendront pas compte de la politique nationale actuelle au moment de voter, un quart d’entre elles (26%) souhaite toutefois utiliser ce moment pour sanctionner Emmanuel Macron et le gouvernement. Les employés et ouvriers (35%) et les sympathisants du Rassemblement National (53%) sont parmi les plus nombreux à vouloir signaler leur mécontentement à l’exécutif. Seuls 9% veulent à l’inverse affirmer leur soutien au gouvernement à l’occasion de ce scrutin local.

Sondage capture 2

Et pour ceux qui veulent sanctionner l'exécutif, la réforme des retraites semble y être pour quelque chose. 91% de ceux souhaitant sanctionner Emmanuel Macron et son gouvernement déclarent que la réforme des retraites pèse dans leur décision et que 80% de ceux souhaitant soutenir l’exécutif disent de même.

Les Français sont plutôt contents de leur maire mais...

À un mois et demi des prochaines élections municipales, plus de 7 Français sur 10 se déclarent satisfaits de l’action de leur maire et de son équipe. Un chiffre élevé et en hausse (+13 points) par rapport à 2014. Les habitants des communes rurales (80%) et les sympathisants de la majorité présidentielle (81%) sont plus nombreux à être satisfaits. Un tiers des Français (36%) souhaite malgré tout que les élections municipales de mars prochain soient l’occasion de changer d’équipe municipale, une volonté de voir rebattre les cartes qui se retrouve plus fortement chez les électeurs du Rassemblement National (48%).

Une proportion non négligeable de Français (14%) pourraient également envisager de franchir le pas et se présenter eux-mêmes comme candidats au poste de maire. Une part qui grimpe à 20% chez les hommes, 33% chez les cadres, 19% chez les 35-49 ans et 27% des 18-34 ans.

*Etude réalisée par BVA auprès d’un échantillon de 1.005 personnes âgées de 18 ans et plus, interrogées par Internet du 6 au 10 février 2020.

Europe 1
Par Romain David