Municipales : une abstention record dans un scrutin bouleversé par le coronavirus

, modifié à
  • A
  • A
D'après les premières estimations, moins d'un Français sur deux a été voté ce dimanche.
D'après les premières estimations, moins d'un Français sur deux a été voté ce dimanche. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
D'après les estimations, l'abstention de ce premier tour des élections municipales est entre 53,5% et 56%, une abstention historique. Selon ces chiffres, moins d'un Français sur deux s'est donc déplacé dans un bureau de vote ce dimanche. 

Avec une abstention record estimée entre 53,5% et 56%, les Français ont déserté les bureaux de vote dimanche lors du 1er tour d'élections municipales hors du commun, organisées tant bien que mal dans un pays mis à l'arrêt par la pandémie de coronavirus.

Un chiffre historique

Parmi les quelque 47,7 millions d'électeurs appelés à élire leur maire, seulement moins de la moitié aura au final glissé un bulletin dans l'urne, dans une ambiance générale surréaliste après que le gouvernement a décrété samedi soir la fermeture de tous les "lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays". 

 

Un chiffre historique pour un scrutin généralement mobilisateur chez les Français, en dépit d'une lente érosion d'un mandat à l'autre : en 2014, l'abstention avait été de 36,45% au 1er tour, 33,46% en 2008 et 32,6% en 2001. Une forte interrogation pèse désormais sur la tenue du second tour, dimanche prochain, dans un pays où l'épidémie n'en est qu'à ses débuts, selon tous les spécialistes.