Macron réunit son "gouvernement de 600 jours" et fixe "4 grands axes", dit Attal

, modifié à
  • A
  • A
Attal gouvernement Castex Macron 1:44
Gabriel Attal a dressé le compte-rendu du premier Conseil des ministres du gouvernement Castex. © Ian LANGSDON / POOL / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron a réuni son nouveau gouvernement pour la première fois depuis sa nomination, mardi, lors du Conseil des ministres. "La reconstruction du pays" et "le patriotisme républicain" figure parmi les quatre axes structurant l'action de l'exécutif jusqu'en 2022.

Emmanuel Macron a fixé "quatre grands axes" de travail, dont la "reconstruction du pays" et le "patriotisme républicain", au gouvernement "de 600 jours" qu'il a réuni pour la première fois mardi lors du Conseil des ministres, a indiqué le porte-parole Gabriel Attal. Au lendemain de l'annonce des noms des nouveaux ministres, le chef de l'État a reçu à l'Élysée durant 1h30 environ l'équipe remaniée autour du Premier ministre Jean Castex.

"Changement profond de méthode"

"C'est un gouvernement de 600 jours, tel que l'a indiqué le président de la République, puisqu'il reste un peu moins de deux ans avant la fin de ce quinquennat et que jusqu'au dernier jour (…), nous serons pleinement à notre tâche et nous travaillerons d'arrache-pied avec détermination", a assuré Gabriel Attal, qui étrennait ses fonctions de porte-parole du gouvernement.

Le chef de l'État, appelant à "un changement profond de méthode", a fixé "quatre grands axes" à ce "gouvernement de combat" qui sera "élargi prochainement avec l'entrée de secrétaires d'État sur des missions prioritaires", a précisé Gabriel Attal. En premier lieu, "la reconstruction de notre pays", "économique", "sociale", "environnementale", "culturelle" et "territoriale". Le deuxième axe est "le patriotisme républicain". "Nous allons avancer avec des objectifs clairs, aller au bout de notre ambition sur l'école", a détaillé Gabriel Attal, en évoquant aussi la "justice et la police", "des institutions qui sont bousculées", et "l'égalité des chances".

L'Europe, quatrième axe

Selon le porte-parole du gouvernement, le président a également fixé comme objectif "d'apporter davantage de libertés et d'associations plus larges qu'auparavant dans notre pays" en s'appuyant sur "les forces vives de la nation, les forces économiques et sociales, les syndicats".

Enfin, "le 4e axe, c'est l'Europe", a-t-il ajouté," puisque nous ne construirons pas notre indépendance sans une politique européenne la plus forte qui soit". Ces axes devraient être déclinés par Jean Castex dans sa déclaration de politique générale attendue "la semaine prochaine". En attendant, le gouvernement sera réuni en séminaire "samedi matin", a précisé Gabriel Attal.