Macron effectuera sa première visite en Chine début 2018

, modifié à
  • A
  • A
Macron Xi Jinping 1280
Emmanuel Macron rencontrera Xi Jinping en Chine en 2018. © IAN LANGSDON / POOL / AFP
Partagez sur :
Le chef de l'État se rendra en Chine au début de l'année prochaine pour une visite officielle, où il rencontrera son homologue chinois Xi Jinping.

Le président français Emmanuel Macron effectuera sa première visite officielle en Chine "au début de l'année prochaine", a annoncé vendredi à Pékin son ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. En visite jusqu'à dimanche dans la capitale chinoise, le ministre a fait cette annonce à l'issue d'un entretien avec son homologue chinois, Wang Yi.

Déjà une rencontre en mai. Emmanuel Macron, élu en mai, a déjà rencontré le président chinois Xi Jinping au cours du sommet du G20 en juillet dernier à Hambourg. La France et la Chine sont toutes deux des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU. "Nous avons dans ce domaine des postures communes, en particulier sur la nécessité de maintenir le multilatéralisme, nos appréciations communes des crises", a déclaré Jean-YVes Le Drian au début de sa rencontre avec Wang Yi. 

Jean-Yves Le Drian devait aborder largement les dossiers syrien et nord-coréen pendant sa visite à Pékin. "Et puis il y a aussi les enjeux économiques : nous voulons rehausser notre partenariat, de sorte qu'il soit équilibré, équilibré vers le haut, et qu'il se déroule dans la transparence et l'efficacité", a-t-il plaidé.

 

Emmanuel Macron en Afrique la semaine prochaine

Le président français Emmanuel Macron effectue de lundi à jeudi sa première tournée en Afrique - Burkina Faso, Côte d'Ivoire et Ghana - pour promouvoir une politique africaine recentrée sur l'entrepreneuriat, la jeunesse et l'éducation, avec l'ambition d'améliorer l'image de la France, a indiqué vendredi l'Elysée. "La France en Afrique n'est pas attendue partout, la vision pas forcément bonne, notre influence est en recul. C'est autour de ces paramètres que nous voulons formuler un projet", "au-delà de l'aide au développement", selon l'Elysée.

Première étape, le Burkina Faso où il prononcera mardi son principal discours devant 800 étudiants à l'université de Ouagadougou. Il "fixera le cadre de son approche de l'Afrique en s'adressant à la jeunesse africaine", ajoute la présidence sans autre détail.

Emmanuel Macron se rendra ensuite à Abidjan pour assister au sommet Europe-Afrique, l'occasion de "replacer la relation France-Afrique dans le cadre de son projet de refondation de l'Europe". S'adressant aux autres chefs d'Etat et de gouvernement, il insistera en particulier sur la lutte coordonnée contre les réseaux de passeurs, une discussion à laquelle seront associées les autorités libyennes, et sur le soutien que souhaite la France pour la force antidjihadiste des pays du G5 Sahel.

Il se rendra enfin au Ghana, une première pour un président français. "Le choix de visiter un pays anglophone nous permettra d'illustrer notre approche continentale de l'Afrique : un lien privilégié avec les pays francophones mais aussi l'ambition de nouer un lien avec l'Afrique anglophone", explique l'Elysée. Il y présentera une "nouvelle vision de la francophonie, moins défensive mais comme facteur d'intégration entre pays d'Afrique francophones et anglophones".