Macron au ski : Benjamin Griveaux dénonce une "fausse polémique"

  • A
  • A
Emmanuel Macron a écourté son week-end de ski à la Mongie pour se rendre à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur, samedi soir. © LAURENT DARD / DDM / AFP
Partagez sur :

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux est monté au créneau samedi pour défendre Emmanuel Macron, en séjour au ski alors que l'"acte 18" des "gilets jaunes" connaissait un regain de violence.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a dénoncé samedi "une fausse polémique" après les critiques de l'opposition à l'encontre d'Emmanuel Macron en week-end au ski pendant qu'une partie des Champs-Élysées étaient saccagée lors de la mobilisation des "gilets jaunes".

"Informé minute par minute toute la journée". "C'est une fausse polémique. Il a présidé la cellule interministérielle de crise à Paris, et s'est évidemment tenu informé minute par minute toute la journée", a déclaré Benjamin Griveaux au journal Le Parisien. "Si nos oppositions n'ont que cela à dire, il faut s'interroger. J'attends dans ces moments-là un peu de dignité et d'unité nationale", a-t-il ajouté.

"Au travail 7 jours sur 7 et 24h sur 24". Emmanuel Macron a écourté son week-end de ski à la Mongie pour se rendre à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur afin de faire le point de cette journée de violences sur les Champs-Élysées où des boutiques, des restaurants et des banques ont été incendiés et pillés. Plus tôt, Aurore Bergé, porte-parole LREM, avait affirmé à BFMTV que "le président a fait un choix de rentrer dès ce soir au regard de la gravité de ce qu'il s'est passé" et qu'il est "au travail 7 jours sur 7 et 24h sur 24".