DOCUMENT - Les "Marcheurs libres", macronistes déçus, lancent un appel à Stanislas Guerini

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
DOCUMENT - Ils se font appeler les "Marcheurs libres" et dénoncent le manque de transparence au sein du parti de La République en marche (LREM). Il y a quelques jours, des militants mécontents ont exprimé leurs revendications dans une lettre transmise à Stanislas Guerini, patron de LREM. 
INFO EUROPE 1

S'ils s'étaient faits connaitre lors du week-end de rentrée de La République en marche (LREM) à Bordeaux en septembre, désormais, "Les Marcheurs libres" s'organisent pour peser. Stanislas Guerini, le patron de La République en marche a découvert, il y a quelques jours sur son bureau, un courrier lui annonçant la création d’une association baptisée "Les Marcheurs libres". Europe 1 se l'est procuré.

Dans cette lettre, ces militants revendiquent leur soutien au président Emmanuel Macron mais dénoncent aussi les méthodes des cadres du parti et certaines investitures aux municipales. "Les promesses de transversalité ont échappé à Emmanuel Macron depuis son arrivée à l’Élysée" déplore l’un d’eux. 

 

IMG_0689

"Plus de pouvoir aux comités locaux" pour apaiser les tensions 

En réponse, la direction de LREM joue le dialogue en promettant une réforme des statuts pour "donner plus de pouvoir aux comités locaux". Mais ces efforts ne semblent pas assez suffisants pour freiner un mouvement déjà lancé. 

Le 16 novembre prochain, des militants se réuniront à Lille pour une première assemblée générale. Ils espèrent y annoncer des candidats "Marcheurs libres" dans au moins une trentaine de villes. Des discussions sont en cours à Compiègne, La Garenne-Colombes ou Aix-en-Provence. 

Vers un groupe parlementaire ? 

Bien plus que les municipales, certains imaginent déjà un groupe parlementaire "Marcheurs Libres" à l’Assemblée nationale regroupant l’ensemble des députés macronistes déçus. 

>>> Retrouvez ci-dessous la lettre des Marcheurs libres à Stanislas Guerini 

Capture 1
Capture 2
Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par T.F