Les Macron en week-end à Brégançon : "ils sont les bienvenus chez nous et ils ont bien raison d'en profiter"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Ouvert au public par François Hollande, le fort de Brégançon renoue avec les visites présidentielles le temps d'un week-end.
REPORTAGE

Charles de Gaulle n'y a passé qu’une seule nuit, mais depuis Georges Pompidou, les riverains s’étaient habitués aux visites présidentielles. Et puis, plus rien ces cinq dernières années. Les Macron passent le week-end au fort de Brégançon dans le Var. Un président n'a plus dormi dans la bâtisse depuis que François Hollande, qui y avait passé ses premières vacances de chef d'Etat avec Valérie Trierweiller, a décidé en 2013 d’ouvrir cette résidence de la République aux visiteurs.

Une marque de prestige. Sur place, les commerçants se réjouissent plutôt de la venue d'Emmanuel Macron et de sa femme. "Ça rajoute au prestige du lieu, ça le fait connaitre. C’est un endroit magique et c’est bien que le fort retourne à la présidence de la République", estime Anne, employée pour la plage de Cabasson, le lieu-dit où est implanté la forteresse du 17ème siècle. "Ça nous manquait un peu, mais c’était bien aussi que les gens puissent le visiter entre temps", relève-t-elle.

"Ils sont les bienvenus chez nous". Dans une pizzeria de Bormes-les Mimosas, à une dizaine de kilomètre du site, la patronne s’imagine déjà servir le président de la République. "C’est une bonne chose pour le village… comme à l’époque de Sarkozy et de monsieur Chirac. Ils ont une maison de vacances, ils en profitent, ils ont bien raison", défend-elle. "La région est belle, ils sont les bienvenus chez nous".

 

>> Des moines bouddhistes vietnamiens demandent l'aide d'Emmanuel Macron

Plusieurs moines bouddhistes de la pagode de Fréjus, l'une des plus importantes d'Europe, sont venus prier devant le fort de Brégançon pour demander à Emmanuel Macron de leur venir en aide : ils sont menacés d'expulsion.

Une petite photo. Mais il n’y a pas que les commerçants qui s'enthousiasment à l'idée de revoir les présidents de la République au fort. Pierre, un habitant de la région, à fait le déplacement pour pouvoir apercevoir le couple Macron. "Moi, je vais leur demander une petite photo", avoue-t-il. "C’est une bonne chose pour la région, c’est quelque chose de positif".

Le président entend profiter de Brégançon pour se reposer, mais pas seulement. À l’avenir, le fort pourrait servir pour des tête-à-tête et des sommets internationaux.