Que pensent les électeurs LR de la démission de Laurent Wauquiez ? "Il était temps, il n'a pas été bon"

, modifié à
  • A
  • A
Le score catastrophique des Républicains aux élections européennes a poussé le président du parti à quitter son poste. 1:06
Le score catastrophique des Républicains aux élections européennes a poussé le président du parti à quitter son poste.
Partagez sur :
Les électeurs LR semblent plutôt satisfaits de la démission de Laurent Wauquiez, annoncée dimanche soir.
REPORTAGE

"Les victoires sont collectives, les défaites sont solitaires. Il faut que je prenne mes responsabilités." C'est en ces termes que Laurent Wauquiez a annoncé dimanche soir sa démission, lors du 20h de TF1, une semaine après le score catastrophique de 8,5% aux européennes. Le président des Républicains cède donc aux pressions de plusieurs dirigeants de son parti. "Il faut que la droite se reconstruise" et "je ne veux pas être un obstacle, à aucun prix", a-t-il expliqué. Qu'en pensent les électeurs LR ? Europe 1 est allé à leur rencontre lundi matin.

"Il était temps qu'il démissionne, il n'a pas été bon. Il a même été assez mauvais", réagit une première sympathisante. Une autre "pense que c'est bien mérité". "Avec ce niveau de score, vous ne pouvez pas tenir le parti. C'est quelqu'un qui ne m'avait pas l'air très populaire non plus au sein de son parti. En terme d'image, par rapport à l'ensemble de la population française, je trouve que ça ne passait pas", estime un troisième.

"Il faut se faire à l'idée que c'est un parti beaucoup trop vieux"

Une électrice estime quant à elle que le parti doit se moderniser : "Je pense qu'il a eu raison de démissionner, maintenant, ce n'est pas ça la solution. La droite est passée à En marche et il faut se faire à l'idée que c'est un parti beaucoup trop vieux. Ils ne sont pas du tout à l'écoute de ce qu'on pense et pour moi, ça n'a pas d'avenir."

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

En attendant, la présidence de LR sera assurée par le vice-président délégué, Jean Leonetti. Marine Le Pen, de son côté, n'a pas perdu de temps pour tendre la main aux dirigeants et aux électeurs LR, auxquels elle propose de rejoindre le Rassemblement national.