Le Pen : "pas de réponse" de l'Etat sur les "quartiers" qui ne respectent pas le confinement

  • A
  • A
Marine Le Pen souhaite l'instauration d'un couvre-feu à 20 heures.
Marine Le Pen souhaite l'instauration d'un couvre-feu à 20 heures. © AFP
Partagez sur :
Marine Le Pen (RN) a estimé que les nouvelles restrictions annoncées lundi par Edouard Philippe pour lutter contre l'épidémie de coronavirus n'apportaient "pas de réponse" sur les "quartiers" où le confinement n'est pas respecté.

Lundi, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, notamment la limitation des sorties "pour promener ses enfants ou faire du sport" à un kilomètre de son domicile, pendant une heure maximum, et la fermeture, sauf dérogation, des marchés alimentaires à ciel ouvert. "Ce sont des précisions sur les conditions du confinement, mais tout ceci passe un petit peu à côté de la problématique. Car la réalité c'est qu'on sait qu'il y a un certain nombre d'endroits où le confinement n'est absolument pas respecté", a déclaré sur LCI la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, qui souhaite l'instauration d'un couvre-feu à 20 heures.

Pas non plus de réponse "sur la pénurie de masques" ?

"Et là il n'y a pas de réponse de la part de l’État sur comment est-ce que l'on fait dans un certain nombre de quartiers, où clairement (...) une partie de la population dit 'nous les règles de confinement on s'en moque totalement'", a ajouté la candidate déjà déclarée à l'élection présidentielle de 2022. "On voit là qu'il y a des foyers d'épidémie qui continuent à être possibles", a-t-elle affirmé.

 

"Le confinement ne fonctionne que si l'intégralité des Français le respecte", a souligné la députée du Pas-de-Calais. La dirigeante d'extrême droite a également déploré que le gouvernement n'apporte "pas véritablement de réponse sur la pénurie de masques", ni "sur les tests".

 

 

Son ancien allié au second tour de la présidentielle 2017, Nicolas Dupont-Aignan, a lui aussi plaidé, dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, pour un couvre-feu "notamment dans tous les quartiers difficiles où la racaille se comporte de manière scandaleuse".