Le député LR Abad se dit "ouvert" à l'extension de la PMA sous conditions

, modifié à
  • A
  • A
Le député LR Damien Abad est favorable à l'extension de la PMA avec un encadrement "strict". © Europe 1
Partagez sur :

Pour le vice-président du groupe LR à l'Assemblée, l'extension de la procréation médicalement assistée aux femmes seuls et aux couples de lesbiennes peut s'envisager si c'est "encadré de la façon la plus stricte".

Laurent Wauquiez est vent debout face au projet du gouvernement d'élargir l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seuls et aux lesbiennes, mais ce n'est pas le cas de tout le monde chez LR. Le député Damien Abad s'évertue ainsi, cette semaine dans le JDD, à trouver une position médiane.

Vers un débat "ouvert, apaisé". "Sur le fond, je suis ouvert et je déterminerai ma position non pas avant, mais après le débat qui aura lieu", explique l'élu dans les colonnes de l'hebdomadaire. Débat qu'il souhaite "ouvert, apaisé" et transcendant "les clivages idéologiques". Si Damien Abad ne s'oppose pas frontalement au projet de loi à venir, c'est qu'il constate que "nous vivons dans une économie ouverte, où les femmes vont aujourd'hui en Belgique ou en Espagne pour recourir à la PMA dans des conditions qui ne sont pas satisfaisantes en termes de suivi médical". La légalisation de la PMA "pour toutes" permettrait donc selon lui d'éviter ce "tourisme procréatif".

Garde-fous. Mais Damien Abad exige des garanties de la part de l'exécutif, notamment que l'élargissement de la PMA soit "encadré de la façon la plus stricte". "Il faudra aussi veiller à ce que ce ne soit pas le marchepied qui conduirait à la légalisation de la gestation pour autrui. Je pense [aussi] que la PMA sans père pose des difficultés sur le plan éthique." Pour le député, le principal est que la droite ne se fracture pas sur le sujet. "Je ne souhaite pas qu'on rejoue le match de la Manif pour tous", explique-t-il.