La Cour des comptes pointe du doigt les dépenses de l'Etat

  • A
  • A
La dette de l'Etat a atteint 96,8% du PIB de la France selon l'Insee
La dette de l'Etat a atteint 96,8% du PIB de la France selon l'Insee © AFP
Partagez sur :
Selon les informations du Monde, la Cour des comptes pointe la gestion du quinquennat Hollande, mais également la première année au pouvoir d'Emmanuel Macron. 

La Cour des comptes critique l'amélioration insuffisante du déficit public dans un rapport à paraître sur le budget de l'Etat, affirme le quotidien Le Monde dans son édition datée de dimanche. Dans ce rapport, qui doit être rendu public mercredi et dont Le Monde s'est procuré une version, la Cour des comptes dévoile ses conclusions pour 2017, année charnière de fin de mandat du président François Hollande et de début de mandat du président Emmanuel Macron.

Une économie de 25 milliards d'euros nécessaire. Pour l'année écoulée, le déficit s'est affiché à 67,7 milliards d'euros, soit "légèrement inférieur à celui de 2016 : 69,1 milliards d'euros", rappelle Le Monde. "Mais pour stabiliser la dette de l'Etat en points de produit intérieur brut - elle a atteint 96,8% selon les derniers chiffres de l'Insee - il aurait fallu qu'il soit plus bas de quelque 25 milliards d'euros", ajoute le journal.

"Le changement de majorité n'a pas empêché la hausse de la dépense". Si la Cour des Comptes pointe du doigt la fin de gestion du quinquennat Hollande, "le changement de majorité à partir de l'été 2017 n'a pas empêché la hausse de la dépense des différents ministères d'atteindre pour l'année 10,6 milliards d'euros (+4,8%) hors dette et pension". "Les dépenses fiscales poursuivent leur progression et échappent aux politiques de maîtrise affichées (...), la dette continue à progresser", indique le rapport. Et ce, alors même que l'Etat a bénéficié d'un contexte économique dynamique. Enfin, le rapport critique des dispositifs qu'il accuse de contrevenir aux "bons principes de gestion budgétaire", notamment les programmes d'investissement d'avenir.