La cote de confiance d’Emmanuel Macron stable en décembre

  • A
  • A
© LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :
Selon un sondage Harris Interactive pour Epoka et LCI publié lundi, la cote de confiance en Emmanuel Macron reste stable en décembre à 49% d'opinions favorables tandis que celle du Premier ministre Jean Castex s'érode de deux points en un mois, à 41%. Sur un an, la cote du président e la République est en nette progression.

La cote de confiance en Emmanuel Macron reste stable en décembre à 49% d'opinions favorables tandis que celle du Premier ministre Jean Castex s'érode de deux points en un mois, à 41%, selon un sondage Harris Interactive* pour Epoka et LCI publié lundi. La confiance dans le chef de l'Etat, de neuf points supérieure à celle enregistrée à la même époque de l'année 2019, "atteint un niveau que ni la crise sanitaire, ni les crises économiques et sociales, ni les crises sécuritaires et identitaires ne laissaient présager", souligne Jean-Daniel Lévy, directeur délégué d'Harris Interactive, dans un communiqué. Jean Castex a vu la confiance en lui baisser en six mois "de 15 points (-2 ce mois-ci) pour se situer à 41%".

Parmi les ministres, Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères) enregistre la meilleure cote de confiance (51%, +3 points en un mois), devant Roselyne Bachelot (Culture, 47%, -4 points) et Bruno Le Maire (Economie, 46%, stable). Après dix mois de crise sanitaire du Covid-19, le ministre de la Santé Olivier Véran arrive quatrième, à 42% de bonnes opinions (-1 point).

Edouard Philippe devant Nicolas Hulot

Parmi les autres personnalités politiques, les Français ont particulièrement confiance en l'ex-Premier ministre Edouard Philippe (50%, +2 points), devant l'ex-ministre et animateur TV Nicolas Hulot (41%, +2 points) et le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand (35%, -2 points).

Interrogés par ailleurs sur leurs projets pour le réveillon du 31 décembre, les Français indiquent à 74% qu'ils resteront chez eux sans accueillir de personnes extérieures à leur foyer, à 13% qu'ils se rendront à une fête avant 20H00, heure du couvre-feu, et passeront la nuit sur place, et à 12% qu'ils organiseront une fête chez eux avec des personnes extérieures à leur foyer. Un pour cent dit qu'il ne respectera pas le couvre-feu pour se rendre à une fête et rentrer dans la nuit.

*Sondage réalisé en ligne du 22 au 24 décembre, auprès de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur entre 1,4 et 3,1 points.