Face au Covid-19, l'exécutif mise sur la prudence et veut "y aller doucement"

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex, Emamanuel Macron et Jean-Yves le Drian en conseil des ministres. 1:15
Jean Castex, Emamanuel Macron et Jean-Yves le Drian en conseil des ministres. © Kamil Zihnioglu / POOL / AFP
Partagez sur :
Malgré les critiques et les quelques signes encourageants, l'exécutif garde le cap face à l'épidémie de Covid-19. "Il faut y aller doucement pour éviter le stop and go de l’été", explique un proche d'Emmanuel Macron. La levée des restrictions aura cette fois lieu étape par étape. 

Au sommet de l’Etat, la prudence domine. Malgré les critiques et certains signes encourageants, le gouvernement fait le choix de ne pas changer de stratégie face à l’épidémie de Covid-19. L’exécutif veut à tout prix éviter de déconfiner trop vite et de devoir gérer une nouvelle crise d’ici quelques mois. Cette fois, la levée des restrictions aura donc lieu par étapes.

"Ca va s’alléger d’ici aux vacances", pronostique un proche d’Emmanuel Macron, qui précise : "Il faut y aller doucement pour éviter le stop and go de l’été." La difficulté pour le gouvernement est désormais de savoir où placer le curseur à chaque étape. Les bars, restaurants et salle de sports sont prévenus, ils seront les derniers servis.

La pression monte du côté des petits commerces

Du côté des petits commerces, la pression monte. L’approche des fêtes fait craindre des faillites en cascade. Pour l’heure, l’Elysée reste inflexible et Bercy le confirme : aucune réouverture ne sera autorisée avant le 1er décembre.

 

L’exécutif est donc au milieu d’un jeu délicat face aux risques pour l’économie. Il faut "vivre avec le virus sur le temps long", martèle Jean Castex qui en appelle à la patience. D’ici quelques semaines, Matignon devrait présenter une stratégie de lutte contre le Covid-19 pour donner des perspectives jusqu’à l’été.

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par Laetitia Drevet