EDITO - "Macron distribue beaucoup d’argent, mais les Français ne le perçoivent pas"

  • A
  • A
Partagez sur :
Malgré la faible mobilisation des "gilets jaunes" ce week-end, marquée en outre par d’insupportables violences, le constat est là : malgré les 17 milliards d’euros distribués, les Français ont toujours l’impression qu’Emmanuel Macron n’a pas amélioré leur situation, relève notre éditorialiste Nicolas Beyrouth.
EDITO

>> Une faible mobilisation, des casseurs qui sèment la violence dans Paris… Les manifestations censées marquer le premier anniversaire du déclenchement du mouvement des "gilets jaunes" n’ont pas franchement été une réussite. Pourtant, la situation reste tendue pour Emmanuel Macron, selon notre éditorialiste Nicolas Beytout.

Entre 20 et 30.000 manifestants samedi, des violences et de la casse à Paris, et puis quelques actions symboliques dimanche, le bilan du premier anniversaire de la mobilisation des Gilets jaunes, c’est un flop. Un immense flop. Il y a un an, sans véritable organisation rodée, ils avaient été près de 300.000 à défiler en France. Ce week-end, ils étaient 10 fois moins. Il n’y avait quasiment pas de rond-point occupés dans les campagnes où on comptait plus de chasseurs en chasubles oranges que de Gilets jaunes. Et puis, toutes ces violences à Paris…

Comment les "gilets jaunes" peuvent être aveugles au point de ne pas comprendre combien ces casseurs desservent leur cause. Ils n’y peuvent sans doute pas grand-chose, mais qu’ils le veuillent ou non, ces destructions scandaleuses, ces magasins vandalisés, ce caillassage des pompiers, tout ça se produit au cours de leurs rassemblements. Et si beaucoup de manifestants sont sûrement pacifiques, on entend aussi s’exprimer dans leurs rangs beaucoup de compréhension pour les casseurs. La réalité, c’est qu’il reste du mouvement une frange de la population ultra-protestataire, en partie politisée, loin, très loin de l’esprit d’origine. Et que c’est cette frange qui manifeste.

Le pouvoir d’achat moyen des Français a augmenté comme jamais depuis 12 ans 

On a aussi entendu des "gilets jaunes" dire que leur situation n’avait pas changé. Pourtant, c’est faux. Alors évidemment, personne n’a basculé de la pauvreté dans l’opulence, et il y a peut-être une infime minorité de gens qui n’a pas pu bénéficier d’aucune des mesures qui ont été alignées par le gouvernement depuis un an. Mais tout de même : 17 milliards d’euros ont été distribués, essentiellement aux classes moyennes et pauvres. Ce qui fait que le pouvoir d’achat moyen des Français a augmenté comme jamais depuis 12 ans : plus 2,3%. Au fond, il est là, le problème d’Emmanuel Macron : il distribue de l’argent, mais beaucoup de Français ne le perçoivent pas. Et on va sûrement le constater une nouvelle fois cette semaine.

Le gouvernement promet de mettre beaucoup d’argent sur la table pour les hôpitaux. Mais le problème de l’hôpital est tellement vaste, les besoins sont tellement divers, que les centaines de millions distribués seront éparpillés, saupoudrés. Et en partie invisibles. Ça veut donc dire que la solution politique, pour Emmanuel Macron, n’est pas là. Qu’il vaut beaucoup mieux qu’il s’assure que les décisions prises sont appliquées, sur le terrain, là où on les voit. Que les dizaines de milliards d’aides sociales et de protection qui sont distribués sont efficaces. La France est le pays qui prélève le plus d’impôts et de taxes. Elle est celui qui redistribue le plus. Mais l’un de ceux où ça se voit le moins. Désormais la question ne devrait plus être "combien", mais "comment" ?

Europe 1
Par Nicoals Beytout