Dîner entre élus LR et Marion Maréchal : "Il n'y a aucune différence entre elle, Laurent Wauquiez ou Bruno Retailleau"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Erik Tegnér, membre des Républicains et organisateur de ce dîner, revenait sur l'événement, alors que l'initiative a fait du bruit du côté de son parti.
INTERVIEW

L'ancienne députée Rassemblement National, Marion Maréchal, a rencontré mardi soir une quinzaine d'élus des Républicains, dont des parlementaires. Celle qui plaide pour une "union des droites" s'est exprimée à plusieurs reprises à ce sujet depuis la débâcle de LR aux élections européennes. Erik Tegnér, membre des Républicains et organisateur de ce dîner, est revenu sur Europe 1 sur cette rencontre qui fait beaucoup parler. "Quand on lit ou écoute ce qu'elle dit, il n'y a aucune différence entre Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau ou Marion Maréchal", a-t-il considéré au micro de Matthieu Belliard. Pour lui, il était ainsi "tout à fait logique qu'on puisse dialoguer". 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Une personnalité qui a des idées acceptables et proches des nôtres"

"Ce qui fait scandale - et moi, cela me surprend - c'est que l'on s'étonne que des élus LR rencontrent une personnalité qui a des idées acceptables et proches des nôtres", indique Erik Tegnér. Parmi les convives de ce dîner figuraient notamment le sénateur du Val-d'Oise Sébastien Meurant, le député de l'Ain et membre du bureau politique de LR Xavier Breton et l'ancien candidat LR aux élections européennes Sébastien Pilard. "On a pu constater de réelles convergences entre Marion Maréchal et les différents élus présents", souligne Erik Tegnér.

"Gérard Larcher est en train de transformer LR en satellite de la République en marche"

"Ce dialogue-là est un déclic. Il y a un avant et il y aura un après", prévient le membre LR. Selon lui, depuis la défaite aux élections européennes, le centre du parti tente une OPA. "Aujourd'hui, Gérard Larcher est en train de transformer LR en satellite de la République en marche", déplore Eric Tegnér. Il dénonce ainsi "une déconnexion" entre les hautes sphères et la base des militants, ajoutant notamment se sentir plus proche de Marion Maréchal que de Guillaume Peltier, député LR. "Marion Maréchal n'est pas d'extrême droite", affirme également Erik Tegnér. L'ancienne élue du Vaucluse, qui a toujours sa carte au RN, s'est mise en retrait de la scène politique en 2017 pour fonder une école de sciences politiques à Lyon.

Europe 1
Par Guillamue Perrodeau