Depuis l'attentat de Conflans, 27 interpellations après des signalements de contenus en ligne

, modifié à
  • A
  • A
"123 visites domiciliaires ont été décidées et 56 ont d'ores et déjà été réalisées", a déclaré le Premier ministre.
"123 visites domiciliaires ont été décidées et 56 ont d'ores et déjà été réalisées", a déclaré le Premier ministre. © Ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
"56 visites domiciliaires" et 27 interpellations effectuées après l'assassinat d'un enseignant la semaine passée ont eu lieu après des signalements de contenus en ligne, a annoncé vendre le Premier ministre Jean Castex à l'issue d'un Conseil de défense à l'Elysée. 

Jean Castex a annoncé que "56 visites domiciliaires" avaient été effectuées après l'assassinat de Samuel Paty la semaine passée et que 27 interpellations avaient eu lieu après des signalements de contenus en ligne, vendredi à l'issue d'un Conseil de défense à l'Elysée.

"1.279 signalements à la plateforme Pharos"

"123 visites domiciliaires ont été décidées et 56 ont d'ores et déjà été réalisées", a déclaré le Premier ministre lors d'un bref point presse. "1.279 signalements à la plateforme Pharos, services spécialisé chargé du recueil des signalements illicites sur internet, ont permis 27 interpellations", a-t-il ajouté, une semaine après la décapitation d'un professeur d'histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP