Covid : Franck Riester constate "une amélioration du climat du commerce international"

, modifié à
  • A
  • A
Franck Riester est ministre chargé du commerce extérieur. 1:52
Franck Riester est ministre chargé du commerce extérieur. © Europe 1
Partagez sur :
Invité dimanche du "Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/Cnews", le ministre chargé du Commerce extérieur Franck Riester constate "une amélioration" du climat du commerce international. Et appelle à "se saisir de ce moment". 
INTERVIEW

Le ministre chargé du Commerce extérieur Franck Riester était dimanche l'invité du Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/CNews. Revenant du G7 commerce, il constate qu'il y a "un momentum favorable à une amélioration du climat du commerce international". "Il faut qu'on se saisisse de ce moment-là", appelle-t-il, insistant notamment sur l'importance de la lutte contre les pratiques déloyales. 

Pour expliquer ce nouveau climat plus favorable, le ministre évoque plusieurs facteurs, au premier rang desquels l'arrivée aux responsabilités "d'une nouvelle administration américaine" depuis l'élection de Joe Biden. Autre nouveauté, poursuit-il, "il y a un nouvelle directrice générale à la tête de l'OMC, la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, qui a une grande expérience des questions multilatérales et qui veut moderniser l'OMC pour un fonctionnement plus juste et plus durable du commerce international". 

"Un meilleur arbitrage pour lutter contre les pratiques déloyales"

"C'est un moment clé", insiste Franck Riester, et "il faut qu'on se saisisse de ce moment-là". Aussi, le ministre chargé du Commerce extérieur réclame notamment "un meilleur arbitrage pour lutter contre les pratiques déloyales d'un certain nombre de nos compétiteurs comme la Chine, avec des subventions d'entreprises chinoises par l'Etat chinois pour fausser la concurrence", ou encore "la nécessité d'un commerce international plus durable". "On ne peut pas continuer à développer les échanges commerciaux avec des conséquences sur la forêt, sur le climat ou sur la situation sociale d'un certain nombre de personnes", dit-il encore. 

 

 

"Tous ces enjeux-là sont évoqués au niveau du G7 pour bâtir un environnement plus favorable au commerce international et à la France", conclut Franck Riester. 

Europe 1
Par Antoine Terrel