Coronavirus : il n'y aura pas de déconfinement régionalisé, annonce l'Élysée

, modifié à
  • A
  • A
Déconfinement coronavirus
Le déconfinement du pays ne sera régionalisé, en fonction des degrés de gravité de l'épidémie. © AFP" data-image-id="54755415-4">
Partagez sur :
L'Élysée a annoncé jeudi après-midi qu'il n'y aurait pas de déconfinement régionalisé à partir du 11 mai, comme cela était un temps envisagé au plus haut sommet de l'État.

Pour continuer de lutter contre l'épidémie de coronavirus, le déconfinement ne sera pas "régionalisé" mais il s'adaptera aux "réalités de chaque territoire", a annoncé jeudi l'Elysée à l'issue d'une réunion entre Emmanuel Macron et les maires.

Déconfinement "territorialisé"

Le déconfinement doit se préparer avec les maires, a insisté Emmanuel Macron, selon des propos rapportés par l'Élysée, et le cadre national devra être adapté et "territorialisé", mais pas par régions, "qui ne correspondent pas aux réalités des territoires".

Si l'hypothèse d'un déconfinement différencié selon les zones géographiques est retenue, le gouvernement mettra-t-il en place des restrictions de circulation entre des zones aux règles différentes ? Aucune indication précise n'a été livrée à ce stade.

"Éviter les transports interrégionaux"

Mais pour le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, "ce qu'il faudra éviter, ce sont les transports interrégionaux et les échanges de population entre des zones massivement touchées et des zones peu touchées".

Le retour progressif des enfants à l'école à partir du 11 mai se fera en outre "sur un principe de volontariat des parents et sans obligation". Mais "il faudra probablement imposer le port du masque" dans les transports en commun.