Coronavirus : Édouard Philippe appelle les Français à devenir "acteurs de la lutte"

, modifié à
  • A
  • A
"Il faut que chaque Française, que chaque Français devienne un acteur de ce combat, de cette lutte, et cela veut dire avoir en tête des choses très simples à faire, mais qui sont essentielles", a déclaré le Premier ministre après avoir passé presque deux heures au CHU Pellegrin, dont il a salué le "travail remarquable".
"Il faut que chaque Française, que chaque Français devienne un acteur de ce combat, de cette lutte, et cela veut dire avoir en tête des choses très simples à faire, mais qui sont essentielles", a déclaré le Premier ministre après avoir passé presque deux heures au CHU Pellegrin, dont il a salué le "travail remarquable". © AFP
Partagez sur :
En visite dans un hôpital bordelais, Édouard Philippe a rappelé "des mesures d'hygiène, de bon sens, qui sont les garanties les plus solides pour éviter la libre circulation du virus".

Edouard Philippe a exhorté lundi "chaque Français" à devenir "un acteur de cette lutte" contre la propagation du nouveau coronavirus, en égrenant lors d'une visite dans un hôpital bordelais quelques "mesures de bon sens". "Il faut que chaque Française, que chaque Français devienne un acteur de ce combat, de cette lutte, et cela veut dire avoir en tête des choses très simples à faire, mais qui sont essentielles", a déclaré le Premier ministre après avoir passé presque deux heures au CHU Pellegrin, dont il a salué le "travail remarquable".

Alors que la France compte 130 cas de contamination depuis fin janvier, Édouard Philippe a rappelé "des mesures d'hygiène, de bon sens, qui sont les garanties les plus solides pour éviter la libre circulation du virus". A savoir : "se laver les mains toutes les heures au savon pendant 20 à 30 secondes de façon très méticuleuse"; "éternuer dans son coude"; "éviter, lorsque l'on présente les premiers symptômes d'un rhume ou d'une grippe, le contact avec les personnes les plus fragiles".

"Des moyens sont en train d'arriver dans les hôpitaux", assure Edouard Philippe

Édouard Philippe a aussi souligné que "l'objectif" du gouvernement était de "ralentir pour empêcher, ou au moins retarder, la libre circulation du virus sur le territoire qui marquerait l'arrivée dans la phase 3, c'est-à-dire l'épidémie proprement dite de coronavirus en France". Samedi, l'exécutif avait annoncé l'entrée dans le stade 2, entraînant par exemple l'annulation d'événements rassemblant plus de 5.000 personnes dans des lieux confinés.

Le Premier ministre a également indiqué que des "fonds nouveaux" avaient été débloqués "s'agissant de la recherche sur le vaccin" contre le nouveau coronavirus. "Ensuite, dans le cadre du plan hôpital, nous avons fait en sorte de débloquer des moyens qui sont en train d'arriver dans les hôpitaux pour créer les marges de manoeuvre nécessaires afin de pouvoir être à la hauteur", a-t-il ajouté.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP