Bonus-malus sur les contrats courts : "Ce ne sera pas efficace", prédit Roux de Bézieux

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé mercredi un bonus-malus pour lutter contre l'abus de contrats courts. Une mesure que "regrette" sur Europe 1 Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef.
INTERVIEW

Édouard Philippe a annoncé mercredi une réforme de l'assurance-chômage qui comprendra un bonus-malus pour lutter contre les contrats courts. Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, a critiqué cette mesure au micro d'Europe 1. "C'est une promesse du président de la République, je la regrette. Oui, il y a des abus de contrats courts, on a formulé une autre proposition qui n'a pas été retenue. Je pense surtout que ce ne sera pas efficace", a prédit le patron des patrons, opposés de longue date à cette promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

"Inconsciemment, le gouvernement n'est pas convaincu de l'efficacité du système"

Le principe du bonus-malus est de faire varier le taux de cotisation d'assurance chômage d'une entreprise en fonction de son taux de rupture de contrats donnant lieu à inscription à Pôle emploi. L'objectif est de pénaliser les entreprises qui abusent des CDD courts et font financer les creux de leur activité par l'assurance chômage.

Ce système de bonus-malus concerna uniquement "les cinq à dix secteurs d'activité qui utilisent le plus de contrats courts et qui génèrent de la précarité", a précisé le Premier ministre. "La bonne nouvelle c'est que ce sera limité à quelques secteurs", a réagi Geoffroy Roux de Bézieux.

 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Je pense qu'inconsciemment le gouvernement n'est pas convaincu de l'efficacité du système. J'espère que si on voit que ça ne fonctionne pas au bout de 18 mois ou de deux ans, le gouvernement reviendra en arrière", a espéré le patron des patrons. Les secteurs ayant le plus recours aux contrats courts (CDD de moins d'un mois) sont notamment l'hôtellerie-restauration, l'hébergement médico-social, la santé et l'action sociale, les enquêtes d'opinion, l'audiovisuel ou encore les arts et spectacles.