Barbara Pompili "entend" la colère des "gilets jaunes" mais estime que "les émissions de gaz à effet de serre sont trop importantes"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, la députée LREM est revenue sur le mouvement des "gilets jaunes", qui s'apprête à une importante journée de mobilisation samedi.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Samedi, les "gilets jaunes", opposés notamment à la hausse des taxes sur le carburant, préparent une importante journée de mobilisation partout en France. Chez Anne Roumanoff vendredi, la députée LREM Barbara Pompili est revenue sur ce mouvement, qui devrait paralyser une partie de l'Hexagone.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Redonner une perspective aux gens". "Quand il y a autant de gens qui ne se sentent pas bien et qui veulent le dire, si on n'écoute pas, on est un peu hors-sol", estime Barbara Pompili. La députée LREM entend la frustration des Français qui s'inscrivent dans le mouvement, rappelant qu'il s'agit là "d'une colère globale". Pour autant, elle estime qu'il est du devoir de la majorité de "redonner une perspective aux gens". "Sur l'essence (la hausse des prix du carburant, ndlr), cela a déjà existé et personne ne s'est énervé comme ça à l'époque", rappelle la femme politique.

"Aujourd'hui on est dans le mur". Au-delà des protestations, Barbara Pompili indique : "les gens peuvent être en colère, mais aujourd'hui (...) les émissions de gaz à effet de serre sont trop importantes, elles vont tous nous tuer". "Aujourd'hui on est dans le mur", dresse comme bilan la députée. Elle déplore d'ailleurs que les pouvoirs politiques aient trop attendu avant de se pencher sur le sujet. "En France, on ne s'occupe des problèmes que quand on a le nez dessus", regrette la femme politique, qui insiste sur l'urgence des enjeux climatiques.