Anne Hidalgo en tête des municipales à Paris : "Un maire sortant à 29%, ce n'est pas énorme...", tacle Rachida Dati

, modifié à
  • A
  • A
Rachida Dati, candidate LR pour la ville de Paris. 2:22
Rachida Dati, candidate LR pour la ville de Paris. © Europe 1
Partagez sur :
Arrivée seconde lors du premier tour des élections municipales avec 22,72% des suffrages, Rachida Dati (LR) réagit au micro d'Europe 1. 
INTERVIEW

Dimanche, à l'issu d'un premier tour des élections municipales marqué par l'épidémie de coronavirus et un taux d'abstention record, Anne Hidalgo est arrivée en tête des votes à Paris avec 29,33% des suffrages. Elle devance largement Rachida Dati, la candidate LR (22,72 %) et Agnès Buzyn, tête de liste LREM (17,26%). Invitée de Sonia Mabrouk lundi matin, Rachida Dati a réagi à ces résultats. 

 

Réélue maire du 7e arrondissement au premier tour

"Elle arrive à 29%, j’arrive à 23% avec un électorat démobilisé ou qui n’a pas pu prendre ses dispositions pour aller voter", souligne Rachida Dati. "Quand vous êtes maire sortant à 29% ce n’est pas un énorme. Tous les maires sortants bénéficient d'une forte avance, certains sont même élus au premier tour. Je suis la seule maire à Paris à avoir été élue au premier tour."

"C'est la première fois depuis 1983 dans le 7e arrondissement que le maire est élu au premier tour", rappelle la candidate, qui a été réélue maire au premier tour du 7e arrondissement avec 50,69% des voix. "Je voulais remercier les habitants du 7e arrondissement qui se sont déplacés pour me renouveler leur confiance". 

 

"Elle a déjà fait le plein"

Pour la candidate LR, le score obtenu dimanche n'est pas décevant. "Ma première déception, c'est qu'on ne prend pas de décisions claires pour la santé des Français. La seconde c'est de pouvoir biaiser un devoir civique et démocratique." Rachida Dati témoigne d'appels d'électeurs en colère qui n'ont pas pu aller voter. 

Elle reste cependant confiante pour un second tour, en pointant du doigt le score d'Anne Hidalgo, la maire sortante. "Elle a fait déjà le plein et a mobilisé son électorat, y compris les écologistes", conclut la candidate. Dans l'hypothèse où un second tour des élections municipales a lieu dimanche prochain

 

Europe 1
Par Mathilde Durand