À Tende, la détresse des habitants rencontrés par Macron : "Il ne faut pas nous oublier"

, modifié à
  • A
  • A
Tende crues Macron habitants Alpes Maritimes  / Christophe SIMON / POOL / AFP 2:20
Tende fait partie de la vallée de la Roya, fortement touchée par les terribles intempéries de la semaine dernière. © Christophe SIMON / POOL / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron s'est déplacé mercredi dans les zones dévastées par le passage de la tempête Alex, notamment à Tende, dans la Roya, où il a rencontré des habitants en détresse. Ces derniers espèrent que le Président va "tenir ses promesses" de reconstruction.
REPORTAGE

Un cri du cœur : "On a eu la sensation d'être oubliés pendant 48 heures. C'est très dur, des gens ont tout perdu. On essaye de faire face mais on ne peut pas rester solides longtemps. Il ne faut pas nous oublier, il faut refaire notre belle Roya et qu'on revive", lance en larmes Marie, une habitante de Tende, à Emmanuel Macron. Le chef de l’État est venu apporter son soutien, mercredi, aux habitants dont la vallée a été dévastée par la tempête Alex. "On se bat et on mettra les moyens", lui a répondu le Président, qui a promis mercredi que l'arrêté proclamant l'état de catastrophe naturelle avait été signé.

"Qu'il tienne ses promesses"

Après avoir rencontré les bénévoles et les secours, Emmanuel Macron a pris le temps de discuter une heure avec les sinistrés, meurtris par la catastrophe et qui attendent beaucoup de ses mots prononcés mercredi après-midi. "Qu'il tienne ses promesses, pour qu'on ait déjà un accès ne serait-ce que par l'Italie. Les hélicoptères toute la journée, faire la queue pour manger, ce n'est pas une vie", déplore une habitante.

Retour du train et reconstruction

Pendant deux jours, les habitants de la Roya ont eu l'impression d'être les grands ignorés de cette catastrophe, des victimes invisibles qu'on a mis trop de temps à aider. Roland, habitant de la vallée, ne s'est pas privé de le rappeler au chef de l'État : "Je lui ai dit qu'il devait s'assurer que la Roya ne soit pas oubliée par rapport aux trois vallées, tout ça pour des raisons d'influence politique sur les deux autres vallées, car Christian Estrosi et Éric Ciotti sont natifs des deux autres vallées. On attend beaucoup de la mise en service du rail et du matériel pour reconstruire nos routes, nos ponts, et redonner une vie", à la vallée, demande Roland.

Emmanuel Macron s'est ensuite envolé en hélicoptère pour se rendre à Breil-sur-Roya et Saint-Martin-Vésubie, deux autres communes touchées par les terribles crues de vendredi et samedi.

Europe 1
Par Jean-Jacques Héry, à édité par Séverine Mermilliod