TF1 : "La saison 2020-2021 a été celle de tous les records pour la fiction"

, modifié à
  • A
  • A
HPI audrey fleurot 4:14
Audrey Fleurot compte parmi les "Avengers de TF1" © Philippe Le Roux/Itinéraire Pro / TF1
Partagez sur :
Fabrice Bailly, directeur des programmes et des acquisitions du groupe TF1, est l'invité vendredi de l'émission "Culture Médias" pour tirer le bilan de la saison 2020-2021 qui touche à sa fin. Il se félicite au micro de Philippe Vandel d'une année record pour la fiction sur TF1, boostée par cinq nouvelles séries françaises.
INTERVIEW

Il est des années où le bilan de la saison est un exercice facile. C'est le cas pour TF1, qui signe presque un sans-faute du côté de la fiction en 2020-2021, avec le lancement réussi de cinq nouvelles séries françaises : HPILa promesseGloriaLe remplaçant et Plan B. "Ça a été un peu la saison de tous les records en fiction", se félicite vendredi dans Culture Médias Fabrice Bailly, directeur des programmes et des acquisitions du groupe TF1. "On atteint les 6,3 millions de téléspectateurs en moyenne sur toutes les nouvelles séries. Et on a fait 27 des 30 premières audiences françaises de fictions sur la saison."

Et parmi ses nouvelles séries, HPI, la série de tous les records. Le personnage d'Audrey Fleurot a séduit 11,5 millions et demi de téléspectateurs, soit 45% de parts d'audience et 52% sur les femmes responsables des achats de moins de 50 ans. HPI devient la troisième série française la plus regardée de l'histoire de la télé, depuis la création de la mesure moderne de l'audience. "Tous les jeudis soirs, c'était le quatrième programme le plus regardé au monde", complète Fabrice Bailly.

Des audiences boostées par les programmes d'acces prime time

Le directeur des programmes et des acquisitions du groupe TF1 est tout aussi heureux des performances des quatre autres séries françaises lancées par la chaîne cette année. "La promesse avec Sofia Essaïdi a fait 8,3 millions de téléspectateurs en moyenne. Gloria a fait 7,4 millions. Je te promets a très, très bien marché sur les cibles jeunes. Le Remplaçant a fait 8 millions. Plan B 5,2 millions et plus de 30% de parts d'audiences sur les ménagères de moins de 50 ans. On est vraiment très contents."

Selon Fabrice Bailly, ces très bonnes audiences sont en partie permises par "le renouveau aussi de la fiction française en access prime time", une tranche horaire boostée par la téléréalité Familles nombreuses : la vie en XXL et le feuilleton Ici tout commence. "On fait la meilleure saison pour le groupe TF1 depuis 2008. Pour TF1, c'est sa meilleure saison depuis cinq ans sur cible" détaille-t-il. "C'est aussi grâce à la transformation réussie de l'access."

La série américaine Dirty John déprogrammée

Le succès des nouvelles fictions est tel que les comédiennes Julie De Bona, Audrey Fleurot, Camille Lou et Sofia Essaïdi sont appelées en interne "Les Avengers de TF1". "Elles tournent actuellement toutes les quatre ensemble une fiction qui s'appelle Les combattantes", rebondit Fabrice Bailly. "Elle est produite par la productrice du Bazar de la charité et réalisée par le réalisateur du Bazar de la charité. On avait déclenché ce projet avant d'avoir les audiences de ces six derniers mois. Mais c'est vrai que ça tombe bien."

Seule ombre au tableau, la série américaine Dirty John, diffusée à partir du 1er juin dernier sur TF1, qui n'a pas trouvé son public. Au point que la chaîne a décidé de la déprogrammer, à cause des audiences insatisfaisantes. "Elle a été remplacée par le film Momo face au match France-Allemagne. Cette série était programmée sur trois soirées", explique Fabrice Bailly. "On l'a déprogrammée sans regret."

Europe 1
Par Alexis Patri